Mots-clés

18/12 – Journée internationale des migrants : 30 millions d’enfants en quête d’un avenir meilleur

Près de 30 millions d’enfants dans le monde entier ont fui leur lieu d’habitation à la recherche de sécurité et en quête d’un avenir meilleur. La situation en Europe n’est que l’une des facettes d’une crise mondiale : avec un nombre croissant de conflits, le nombre de réfugiés et de migrants n’a jamais été aussi élevé depuis la deuxième guerre mondiale.

© UNICEF/UNI197017/Romenzi
© UNICEF/UNI197017/Romenzi

Grèce, 2015: Des réfugiés syriens arrivent sur l’île de Lesbos.
Depuis le début de l’année, 797.520 personnes sont arrivées en Grèce via la Méditerranée. Aujourd’hui, la majorité des migrants dans les Balkans – soit 52% – sont des enfants et des femmes. Ce taux élevé est l’indice d’un désespoir accru dans leurs pays d’origine.

© UNICEF/NYHQ2015–2181/Georgiev
© UNICEF/NYHQ2015–2181/Georgiev

Macédoine, 2015: Dans le village de Gevgelija, à la frontière avec la Grèce, des centaines d’enfants vivent dans de mauvaises conditions. Les logements sont inadéquats, avec parfois 30 à 40 personnes vivant dans une seule tente. Les enfants passent trop de temps à l’extérieur, et n’ont pas assez de repos – une situation qui favorise l’apparition de maladies à l’approche de l’hiver.

En plus de vêtements chauds, de chaussettes et de couvertures, les enfants ont également besoin de stabilité et de protection, après le voyage exténuant et les traumatismes vécus dans leurs pays d’origine.

© UNICEF/UNI187696/Romenzi
© UNICEF/UNI187696/Romenzi

Libye, 2015: Comme beaucoup de détenus d’un centre de détention pour migrants sans papiers à Tripoli, Natnahel, 14 ans, a contracté une maladie cutanée dans sa cellule. Il a quitté l’Erythrée il y a un an, a attendu dans un bâtiment abandonné avec 300 autres migrants pendant 3 mois, avant d’embarquer sur un bateau pour l’Europe. Le navire a été intercepté.

© UNICEF/NYHQ2015–1424/Mendel
© UNICEF/NYHQ2015–1424/Mendel

Italie, 2015: Des enfants et des femmes d’Erythrée attendent un examen médical en Sicile. Elles font partie d’un groupe de plus de 3000 migrants sans papiers qui ont été sauvés de la Méditerranée par la marine italienne durant un seul weekend. Beaucoup d’entre eux ont effectué ce long et difficile voyage entassés dans des navires surchargés par des trafiquants qui les ont forcés à leur donner leurs documents et leurs possessions.

© UNICEF/NYHQ2015–1997/Esiebo
© UNICEF/NYHQ2015–1997/Esiebo

Nigéria, 2015: Des enfants jouent dans un lieu sûr soutenu par l’UNICEF dans le camp de Dalori pour des personnes déplacées dans l’Etat de Borno, au Nord-Est du Nigéria. Plus de 1,4 million d’enfants du Nigéria et des pays avoisinants ont été déracinés à cause de la violence exercée par le groupe armé Boko Haram.

© UNICEF/UNI202517/Sibiloni
© UNICEF/UNI202517/Sibiloni

Ouganda, 2015: Des enfants sud-soudanais dans une classe de développement de la petite enfance au sein d’un ‘Espace Amis des Enfants’ de l’UNICEF à Mirieyi. Plus de 2.2 millions de gens ont fui de leurs maisons depuis que la violence a éclaté au Soudan du Sud en décembre 2013. La reprise des combats des derniers mois a coupé des centaines de milliers de personnes de l’aide humanitaire.

© UNICEF/UNI203092/Froutan
© UNICEF/UNI203092/Froutan

Cameroun 2015: Une fille réfugiée à l’entrée d’un camp où vivent près de 23.000 réfugiés centrafricains dans l’est du Cameroun. L’UNICEF y soutient des ‘Espaces Temporaires d’Apprentissage et de Protection des Enfants’ – ETAPEs – pour des enfants réfugiés de République centrafricaine. Près de 3500 enfants ont déjà bénéficié de ce programme.