35.000 enfants séparés de leurs parents au Soudan du Sud – Le récit de trois sœurs

Cela fait deux ans que Nyaruot, Nyaliep et Nyachan (de gauche à droite) vivent dans un camp de civils du Soudan du Sud. Deux ans que le conflit les a séparées de leurs parents. Grâce à un programme de réunification familiale de l’UNICEF, les trois sœurs vont enfin pouvoir revoir leur maman.

© UNICEF/UN014016/Rich
© UNICEF/UN014016/Rich

Nyaruot (14), Nyaliep (3) et Nyachan (11) viennent d’apprendre une grande nouvelle qui leur donne envie de rire et de s’embrasser. Dans moins de sept jours, et après deux ans de séparation, elles pourront enfin revoir leurs parents !

“ Tous les enfants devraient être avec leurs parents”

Avant que la guerre ne se déclenche, la famille des trois filles a quitté la ville d’Akobo dont elle était originaire pour s’installer à Juba, la capitale du pays.

 « Quand les combats ont commencé, raconte Nyaruot, nous avons fui la maison dans le chaos et la précipitation. Je ne me souviens pas de grand-chose, juste des bruits de coups de feu et de la main de mon père dans la mienne qui me forçait à courir. On a marché pendant trois jours entiers avant d’atteindre Bor », se souvient la jeune fille.

Les parents des filles voulaient poursuivre leur chemin jusqu’à Akobo où ils pourraient être accueillis par le reste de la famille. Mais ils savaient que le voyage jusqu’à la maison était bien trop risqué pour des enfants. Deux possibilités s’offraient alors à eux : continuer la route avec leurs trois filles en les exposant à la soif, à la faim et aux violences ou les laisser en sécurité dans le camp de protection des civils de Bor. Ils ont alors pris la décision la plus difficile qu’il soit dans la vie d’un père et d’une mère et ont abandonné leurs enfants à Bor en compagnie de leurs cousins et de leur tante.

© UNICEF/UN013996/Rich
© UNICEF/UN013996/Rich

Des enfants montent dans l’hélicoptère des Nations Unies qui les mènera à Bor… et à leurs parents (Bor, 2015)

Petit à petit, les filles se sont habituées à la vie dans le camp. Mais même lorsqu’elles étaient à l’école ou qu’elles aidaient leur tante, pas une minute ne se passait sans qu’elles songent à leurs parents. Sont-ils toujours en vie ? se demandaient-elles, et tous les jours elles attendaient de leurs nouvelles.

Un an plus tard, Nyaruot, Nyaliep et Nyachan ont eu la chance d’entendre à nouveau la voix de leur maman au téléphone. Elles ont malheureusement appris que leur père était décédé. Leur mère leur a promis de tout faire pour que la famille soit enfin réunie. Ce sera chose faite dans moins d’une semaine.

Le programme de regroupement familial de l’UNICEF

Plus de 35.000 enfants du Soudan du Sud ont été séparés de leur famille depuis le début de combats en 2013. UNICEF Soudan du Sud et ses partenaires ont lancé un programme de recherche et de réunification de familles pour pallier cette problématique. Fin 2015, l’UNICEF et ses collaborateurs ont enregistré 11.400 cas d’enfants isolés. 30% d’entre eux ont été identifiés et 3.600 ont rejoint leurs parents.

En octobre 2015, 20 enfants du site de protection des civils de Bor ont ainsi pu retrouver leur famille réfugiée à Akobo.

© UNICEF/UN014040/Rich
© UNICEF/UN014040/Rich

Des familles pleurent de joie en accueillant leurs enfants dont ils ont été séparés pendant deux ans (Akobo, 2015)

Le programme de recherche et de regroupement familial de l’UNICEF est soutenu par le service pour l’aide humanitaire et la protection civile de la Commission européenne.

Aidez-nous à réunir d’autres familles en faisant un don à l’UNICEF
Faites un don pour les enfants en détresse