L'éducation

Trop d’enfants ne vont pas à l’école

Des millions d’enfants en âge d’aller à l’école sont privés de ce droit fondamental : 57 millions sont concernés pour l’école primaire, et 63 millions pour le cycle secondaire inférieur. La majorité d’entre eux sont des filles.

Pourquoi davantage de filles?

Outre les raisons de type socio-culturelles, le manque d’installations sanitaires spécifiques à chaque sexe est souvent un facteur d’abandon scolaire pour les filles.

Cette discrimination de sexe en matière d’éducation constitue une atteinte à la dignité et aux droits fondamentaux des filles mais elle entrave aussi considérablement le développement des nations. Instruites, les femmes peuvent elles aussi jouer un rôle dans la société et faire reculer la pauvreté.

Garantir une éducation pour tous

Pour un enseignement de qualité, il faut des écoles, du matériel scolaire et des enseignants formés. L’implication des parents et de toute la communauté dans l’organisation de l’école est également un facteur de succès essentiel. C’est dans ce sens que sont tournés nos objectifs:

  • assurer une éducation équitable, qui inclut les enfants en difficulté, les minorités, et les filles.
  • améliorer la qualité de l’enseignement via l’implication de la communauté et l’apport de matériel scolaire
  • garantir un suivi sur le long terme, c’est-à-dire offrir aux enfants une éducation le plus tôt possible et le plus longtemps possible, avec des résultats concrets à la clé.
  • maintenir l’éducation dans les situations d’urgence, afin de protéger les enfants.

Un enfant de plus à l’école, c’est un enfant de moins dans la rue. Un enfant à l’école a beaucoup moins de chance de se faire recruter dans un groupe armé, de subir un mariage forcé, de faire des choix malheureux ou d’attraper une maladie. Parce qu’il sera informé et sur les bancs de l’école.