A situations exceptionnelles, efforts exceptionnels

Un sportif de 34 ans originaire de Namur participe à l’Enduroman et il le fait pour l’UNICEF !

140 km de course à pied, 40 km de nage à travers la Manche et 240 km à vélo, le tout entre Londres et Paris.
Le Namurois Julien Deneyer est fin prêt. L’année dernière, le sportif s’était préparé à ce qui est considéré comme le triathlon le plus éprouvant du monde, mais pour des raisons de santé, il avait dû abandonner au milieu de l’épreuve. Cette année, Julien revient dans le parcours, bien décidé à aller jusqu’au bout de l’Enduroman.
Le triathlon part de Marble Arch à Londres et arrive à l’Arc de Triomphe à Paris. Grâce à son entraînement, il espère battre la semaine prochaine le record de Cyrile Blanchart qui date de 2016 (59h56 min). Mais déjà « juste » terminer l’Enduroman de l’Arch à Arc serait une performance en soi et ferait de lui le premier Belge à terminer l’épreuve.
A côté du tour de force qu’il s’apprête à réaliser, le jeune athlète a aussi décidé de soutenir l’UNICEF.

Si Julien finance son projet sportif tout seul, il a aussi demandé à ses amis et supporters de soutenir financièrement le travail de l’UNICEF au Yémen.  “Au Yémen, un enfant meurt de faim toutes les 10 minutes. Si l’on prend la durée de l’Enduroman, cela correspond au décès de 360 enfants. Une situation inacceptable ! N’hésitez donc pas à faire un don via ma page d’action et/ou à partager cette information avec vos amis ou votre famille. Chaque contribution compte ! ”, explique un Julien Deneyer super-motivé.

Page d’action:   www.unicef.be/enduroman