Attentats: comment en parler aux enfants

Lorsque survient un attentat ou une catastrophe, les enfants sont exposés à la violence des événements, au travers de mots et d’images souvent particulièrement choquants. Voici quelques suggestions pour aider les enfants qui vous entourent à faire face à leurs émotions, à se sentir en sécurité et même à agir de façon concrète.

© UNICEF/UN05633/Gilbertson VII Photo
© UNICEF/UN05633/Gilbertson VII Photo
  1. Informez les enfants sur les faits avec des mots adaptés à leur âge
  2. Limitez l’exposition de l’enfant aux médias. Protégez-les des images choquantes
  3. Avec des adolescents qui sont exposés directement à l’information via internet et les réseaux sociaux, regardez les médias avec eux et discutez-en ensemble
  4. Ecoutez les enfants: laissez les enfants exprimer leurs questions et leurs inquiétudes
  5. Tenez-vous en aux faits: répondez aux questions des enfants sans devancer d’autres questions
  6. Si l’enfant ne semble pas vouloir en parler, n’insistez pas
  7. Rassurez votre enfant sans minimiser les événements: rassurez votre enfant sur sa sécurité. Il est important qu’il sente que les adultes qui l’entourent sont des soutiens solides
  8. Soyez honnêtes et n’hésitez pas à leur dire quand vous ne pouvez pas leur répondre
  9. Compensez l’aspect tragique des informations et des images par des histoires positives : mettez en valeur la solidarité, le courage, la générosité des personnes affectées par cette tragédie et ceux qui les aident
  10. Un enfant n’est pas l’autre : les enfants ne réagissent pas tous de la même façon et certains seront plus touchés que d’autres. Si c’est le cas de votre enfant, cherchez de l’aide

Source: Bayard Jeunesse