Mots-clés

Au moins 4 000 enfants, soit 1/3 de la population totale touchée, sans abri après les incendies du camp de Moria

Après le déclenchement de plusieurs incendies, le camp de réfugiés de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, a été presque entièrement détruit. L'UNICEF fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider plus de 4 000 enfants, en leur fournissant une aide d'urgence, un abri et une protection.

La priorité de l’UNICEF est d’assurer la sécurité et la protection immédiates des enfants. En coopération avec le gouvernement grec, le secrétaire spécial pour la protection des mineurs non accompagnés, les autorités locales et nos partenaires des Nations unies et de la communauté des ONG, 409 enfants non accompagnés ont été transférés en Grèce continentale.

35 autres enfants non-accompagnés identifiés se sont inscrits. Nous mettons tout en œuvre pour soit les réunir avec leurs familles, soit veiller à ce qu’ils soient immédiatement transférés dans des structures d’accueil appropriées.

Le défi consiste à aider tous les autres enfants et familles également. Le centre familial de l’UNICEF Tapuat, près de Moria, a été transformé en un abri d’urgence où les personnes les plus vulnérables, comme les enfants seuls et les femmes enceintes, peuvent être hébergées temporairement, en attendant une solution plus permanente.

Nous devons également garder à l’esprit qu’il y a encore quelque 430 enfants non accompagnés dans d’autres îles grecques, y compris Samos et Chios, qui devraient également être inclus dans tout plan de réinstallation immédiat

Sokratis Vlachakis d’UNICEF Grèce explique:

Une équipe UNICEF d’experts dans le domaine de l’assistance psychosociale et de la protection de l’enfance a été déployée pour soutenir les enfants du camp.

L’UNICEF aide à fournir de l’eau propre, du matériel d’hygiène, des couvertures, des abris et des tentes pour assurer la sécurité des enfants et de leurs familles.

Le Fonds pour l’enfance remercie les autorités locales et les aides de première ligne qui font tout ce qui est en leur pouvoir pour faire face à la crise. La pandémie de coronavirus rend d’autant plus complexe et critique la nécessité de réagir rapidement et en toute sécurité.

« Ce qui se passe en ce moment est une autre catastrophe tragique pour les migrants et réfugiés et leurs familles », déclare Galit Wolfensohn, responsable de la protection de l’enfance pour UNICEF Grèce. « L’UNICEF reste très préoccupé par le bien-être de tous ces enfants et en particulier des plus vulnérables qui vivaient déjà dans des conditions dangereuses et précaires. »

Ces événements nous rappellent avec force qu’il est urgent de mettre en place un pacte européen sur les migrations qui soit humain et adapté aux enfants et qui respecte le droit des enfants à une protection et à des services adéquats dans toute l’Europe.

L’UNICEF a lancé un appel de 1 176 600 millions de dollars US pour répondre aux besoins les plus urgents des enfants.

Je fais un don pour les enfants dans les urgences