Comment parler du coronavirus (COVID-19) à mon enfant ?

8 conseils pour rassurer et protéger votre enfant

Actuellement, nous sommes submergés par une foule d’informations qui circulent à propos de la COVID-19, la maladie infectieuse causée par le coronavirus. Il est tout à fait normal que les enfants aient peur de ce qu’ils entendent ou lisent. Les informations ne sont pas toujours claires. Parfois, elles se contredisent. Les enfants peuvent donc éprouver du stress, de l’anxiété voire de l’abattement. Il ne faut pas hésiter alors à avoir une conversation franche et ouverte avec eux. Elle les aidera sans doute à mieux comprendre et à être mieux armés face à la maladie voire à mieux communiquer eux-mêmes à son sujet. Voici quelques conseils :

1) Posez des questions ouvertes et écoutez ce que vos enfants ont à dire

Invitez votre enfant à parler de la question qui le préoccupe. Vérifiez ce qu’il sait déjà et suivez le cours de ses idées. Si l’enfant est très jeune, il n’est pas nécessaire de faire « tout un cours sur le coronavirus » et de  générer des peurs inutiles, il est préférable alors de juste lui rappeler les bonnes pratiques d’hygiène : le lavage des mains, comment tousser et éternuer, par exemple

Si possible, parlez avec votre enfant dans un environnement rassurant et laissez-le s’exprimer tant qu’il le souhaite. Un dessin, une petite histoire ou une activité peuvent parfois faciliter ou lancer la conversation.

Il est très important de ne pas minimiser les préoccupations de l’enfant ou de les ignorer. Montrez-lui que vous le comprenez et expliquez-lui qu’il est normal d’avoir peur dans certaines circonstances. L’enfant doit voir que vous l’écoutez et savoir qu’il peut à tout moment parler avec vous ou avec ses enseignants des questions qui le préoccupent.

2) Soyez honnête : dites-leur la vérité avec les mots qu’ils comprennent.

Si les enfants ont le droit de bénéficier d’informations dignes de foi à propos de tout ce qui se passe dans le monde, nous avons la responsabilité, nous en tant que parents, de les rassurer et d’atténuer leurs peurs et leurs angoisses. Utilisez donc des mots qui leurs sont familiers et adaptés à leur âge. Soyez attentifs à leurs réactions et à leurs craintes.

Si vous n’êtes pas en mesure de répondre à leurs questions, n’essayez pas de trouver une réponse toute faite. Voyez-le comme une occasion de chercher une réponse ensemble. Les sites Internet d’organisations internationales telles que l’UNICEF ou l’OMS sont des sources d’informations fiables et complètes. Profitez-en pour leur apprendre ou rappeler que certaines informations sur la toile sont fausses ou sujettes à caution.

3) Montrez à votre enfant comment il peut se protéger lui et ses amis

L’une des meilleures manières de protéger les enfants contre le coronavirus et les autres maladies, est de les encourager à se laver les mains. Cet apprentissage ne doit pas spécialement se faire en conversant. On peut très bien faire passer le message à l’aide d’une chanson, d’une comptine voire d’une chorégraphie !

Enseignez à vos enfants comment ils doivent couvrir leur nez ou leur bouche avec le creux du coude lorsqu’ils éternuent ou toussent, expliquez-leur qu’il est préférable de ne pas se tenir trop prêts des gens qui présentent les symptômes de la maladie et demandez-leur de vous prévenir s’ils ont de la fièvre, s’ils toussent ou s’ils éprouvent des difficultés respiratoires.

4) Rassurez-les

En raison des images inquiétantes et anxiogènes que véhiculent les médias, on serait vite tentés de croire que le danger est omniprésent. Les enfants ont souvent du mal à faire la différence entre des images qu’ils voient à l’écran et leur propre réalité. Dès lors, ils peuvent facilement penser qu’ils sont en danger. Lorsqu’ils ont ce sentiment, vous pouvez leur proposer de jouer ou de se livrer à des loisirs pour qu’ils puissent se détendre. Maintenez le plus souvent possible une routine, surtout avant l’heure d’aller dormir ou alors créez, un nouveau petit rituel dans un tout nouvel environnement.

Lorsqu’une personne de votre entourage tombe malade, rappelez à votre enfant qu’il y a peu de chances pour qu’il contracte lui aussi la maladie et que la plupart des personnes qui ont le virus ne sont pas trop affectées et qu’elles guérissent.  Que les adultes font tout ce qui est en leur pouvoir pour que tout le monde soit en sécurité.

Si votre enfant ne se sent pas bien ou est malade, expliquez-lui qu’il est préférable qu’il reste soit à la maison soit à l’hôpital, pour son bien et pour celui de ses amis. Rassurez vos enfants en leur disant que vous savez parfaitement bien à quel point c’est ennuyant d’être bloqués quelque part mais que tout le monde s’en trouvera bien si nous observons tous certaines règles de base.

5) Vérifiez si vos enfants ne sont pas victimes de discriminations ou n’en sont pas les auteurs.

L’épidémie de coronavirus a provoqué aux quatre coins de la planète des attitudes et des propos discriminatoires à l’encontre de certains groupes de populations ou de certaines nationalités. Il est important que votre enfant ne soit ni victime ni auteur de ce type de comportements.

Expliquez bien à votre enfant que le coronavirus n’est en aucune manière lié à l’apparence de quelqu’un, à son origine ou à la langue qu’il parle.

Rappelez à vos enfants que chaque élève a le droit de bien se sentir dans son école. Harceler un enfant ou un élève, c’est toujours nul. Et nous avons tous un rôle à jouer pour que cette pratique détestable ne puisse pas se développer.

6) Parlez-leur des personnes qui aident les autres

Pour les enfants, il est essentiel de savoir que les adultes s’entraident, qu’il existe une vraie solidarité et générosité entre humains.

Racontez-leur que des docteurs, des infirmières, pour ne citer qu’eux, mettent tout en œuvre pour enrayer l’épidémie et pour assurer la sécurité de tout le monde. C’est rassurant pour eux de savoir que des adultes se préoccupent du problème et cherchent des solutions.

7) Prenez soin de vous

Vous pouvez bien soutenir vos enfants que si vous-même vous vous portez bien. Vos enfants décoderont probablement vos réactions lorsque vous consultez les médias. Si vous restez calme, cela les apaisera.

Si vous êtes vous-même stressé(e), prenez du temps pour vous ou partagez vos sentiments, vos craintes avec vos proches. Prenez le temps de faire des activités qui vous détendent.

8. Terminez bien vos conversations avec vos enfants

Il est important que vos enfants ne gardent pas en tête certaines questions qui peuvent les effrayer une fois que vous avez terminé de parler avec eux. Avant de les quitter, essayez de voir s’ils sont vraiment rassurés. Parfois, même s’ils disent ne pas avoir peur, certains signes les trahissent (langage corporel ou respiration) et peuvent vous guider vers la bonne interprétation.

Faites comprendre à vos enfants que vous serez toujours là pour eux et qu’ils peuvent vous poser toutes les questions qu’ils souhaitent. Dites-leur que vous les aimez, que vous êtes à leur écoute et que vous êtes là s’ils sont inquiets.