La Convention relative aux droits de l’enfant fête ses 25 ans

Le 20 novembre 2014, cela fera 25 ans que l’Assemblée générale des Nations unies a adopté à l’unanimité la Convention relative aux droits de l’enfant. Cet anniversaire offre l’occasion de faire le point sur les progrès que cette Convention a permis de réaliser pour les enfants du monde entier. C’est aussi l’occasion d’examiner les défis qu’il reste à surmonter.

Événements: plus d’information
Projet #IMAGINE

gateau 25 ans convention droits enfants

La Convention en quelques mots

Adoptée en 1989, la Convention relative aux droits de l’enfant a pour but de reconnaître et de protéger les droits spécifiques aux enfants. Cette Convention est donc à la base de l’ensemble des actions de l’UNICEF.

Il s’agit du premier texte international qui reconnait explicitement les enfants en tant que porteurs de droits. Elle est basée sur quatre principes directeurs : la non-discrimination ; l’intérêt supérieur de l’enfant ; le droit à la survie et au développement ; et l’opinion de l’enfant.

Cette Convention est le traité relatif aux droits de l’homme le plus largement ratifié de l’histoire. En effet, la Convention s’applique dans l’ensemble des États du monde à l’exception des États-Unis, de la Somalie et du Soudan du Sud. Aucun autre traité international relatif aux droits de l’homme n’a suscité un tel consensus parmi les nations du monde.

En la ratifiant, les États s’engagent à respecter les droits énoncés dans la Convention et ils acceptent aussi de se soumettre au contrôle d’un comité d’experts indépendants.

Les progrès réalisés

Depuis l’entrée en vigueur de la Convention le 2 septembre 1990, la situation des droits de l’enfant dans le monde a évolué dans de nombreux domaines.

La Convention reconnait aux enfants le droit de vivre en bonne santé. C’est ainsi que depuis 1988, les cas de polio ont diminué de plus de 99% dans le monde. Le nombre d’enfants qui meurent chaque année a également été réduit de 50%.

La Convention stipule également que tous les enfants ont le droit de donner leur avis sur ce qui les concerne et nous devons prendre cela en compte. Pour aider à mettre cela en place, UNICEF Belgique a conçu le projet « What Do You Think? » en 1999. Ce projet a pour but de permettre aux enfants de faire entendre leur voix auprès des décideurs politiques.

Le droit à l’éducation a aussi été reconnu comme un droit fondamental. L’action des états et de l’UNICEF en faveur de la scolarisation des enfants a permis de faire passer le taux de scolarisation des enfants de 33% à 50% entre 1990 et 2011.

Depuis 2000, le nombre d’enfants qui travaillent a diminué de plus de 30%.

De nombreux défis restent

Toutefois, aujourd’hui, 168 millions d’enfants sont toujours forcés de travailler.

Le taux de mortalité infantile durant les 28 premiers jours reste également très préoccupant : 44% de tous les décès chez les enfants de moins de cinq ans surviennent dans le premier mois de vie.

Enfin, près de 58 millions d’enfants en âge d’aller à l’école primaire ne sont pas scolarisés.

Les 25 dernières années ont prouvé que le changement est possible. Les enfants qui naissent aujourd’hui ont plus de chance de vivre en bonne santé, d’accéder à l’éducation et de développer leur plein potentiel. Toutefois, nous sommes encore loin d’avoir atteint les idéaux de la Convention.

C’est pour cela que nous devons intensifier nos actions afin de faire valoir et respecter le droit de l’ensemble des enfants, sans oublier les plus défavorisés et les plus fragiles.

Événements: plus d’information
Projet #IMAGINE