Coup d’oeil sur 2016 : l’impact de l’UNICEF dans cinq crises majeurs

Environ 535 millions. C’est le nombre d’enfants qui vivent dans des pays en situations d'urgence humanitaire à travers le monde, soit un enfant sur quatre.

© UNICEF/UN039551/Soulaiman

© UNICEF/UN039551/SoulaimanLe 9 novembre 2016, des enfants et adultes déplacés fuient la région rurale de Rakka en République arabe syrienne.

Complexes et prolongées, ces situations d’urgence multiplient les dangers auxquels sont confrontés les enfants et elles amplifient leurs besoins.

Et dans ce monde où les crises se succèdent inexorablement, notre action ne doit pas répondre uniquement aux besoins immédiats. Elle doit aussi relever les défis du développement à long terme. Notre stratégie d’intervention dans les situations d’urgence vise à poser les fondements de la croissance et de la stabilité futures des pays, et nos politiques d’investissement dans le développement veulent contribuer au renforcement de la résilience des populations face aux catastrophes.

Le rapport UNICEF « Action humanitaire pour les enfants en 2017 » souligne les efforts de l’UNICEF et de ses partenaires pour relever ces défis humanitaires selon une approche visant à répondre aux besoins urgents d’aujourd’hui, tout en préparant l’avenir. Il décrit les résultats obtenus par l’UNICEF et ses partenaires sur le terrain en 2016.

Notre travail en 2016 s’est concentré sur toutes les régions et tous les domaines du développement international et de l’aide humanitaire. Découvrez ce qui a été mis en place pour aider les enfants touchés par les cinq crises les plus complexes et dangereuses dans le monde.

La crise en Syrie

© UNICEF/UN041536/anonyme
© UNICEF/UN041536/anonyme

Le 13 novembre, des enfants écrivent sur leurs cahiers dans une école de fortune, à Deraa, ville rurale située en République arabe syrienne. Malgré les violences incessantes qui ravagent le pays, les enfants, avec le soutien déterminé de leurs enseignants, s’appliquent à poursuivre leur scolarité.

La République arabe syrienne fait partie des endroits les plus dangereux du monde pour les enfants. Après presque six années de conflit, le pays est aujourd’hui confronté à la plus grande crise humanitaire du monde. De graves violations en matière de protection et de droits de l’homme ont lieu quotidiennement. Environ 13,5 millions de personnes sont touchées par cette crise, dont 6 millions d’enfants. Plus de deux millions d’enfants syriens sont désormais réfugiés dans des pays voisins. En 2016, l’UNICEF et ses partenaires ont intensifié la fourniture de services et de produits essentiels aux communautés touchées et aux populations déplacées, en particulier aux plus vulnérables.

Aperçu des interventions de l’UNICEF en novembre 2016 :

© UNICEF/UN018093/Al-Issa
© UNICEF/UN018093/Al-Issa
  • Plus d’1,5 million de personnes ont participé à des séances de promotion de l’hygiène et/ou reçu une trousse d’hygiène
  • Environ 895 000 enfants ont reçu un enseignement formel
  • Près de 370 000 enfants ont reçu un enseignement non formel ou informel
  • Plus de 21 millions d’enfants de moins de 5 ans ont été vaccinés contre la polio
  • Plus de 900 000 enfants et adultes ont participé à des programmes de protection de l’enfance et de soutien psychosocial

Rencontrez les enfants syriens touchés par la crise :

MalakLa famille RaslanNawwar

La crise régionale du Nigéria

© UNICEF/UN041140/Vittozzi
© UNICEF/UN041140/Vittozzi

En 2016, la sécurité a été rétablie dans certaines régions du nord-est du Nigéria, permettant aux agents humanitaires de se rendre sur des sites précédemment contrôlés par Boko Haram. Mais ce nouvel accès a révélé une situation humanitaire grave, avec des taux alarmants de malnutrition chez les enfants et une poussée épidémique du virus de la polio sauvage. Dans les trois États les plus directement touchés, à savoir Borno, Adamawa et Yobe, environ 8,5 millions de personnes auront besoin d’une aide humanitaire en 2017. Parmi elles, 1,63 million sont déplacées, et plus de la moitié sont des enfants.

Aperçu des interventions de l’UNICEF au 31 décembre 2016 

© UNICEF/UN038614/Naftalin
© UNICEF/UN038614/Naftalin
  • Environ 745 000 personnes touchées par les conflits ont obtenu un accès à l’eau salubre
  • Près de 160 000 enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition aiguë sévère ont été admis dans des programmes d’alimentation thérapeutique
  • Plus de 4,2 millions de personnes touchées par les conflits ont bénéficié de services de santé primaires et d’urgence
  • Plus de 185 000 enfants touchés par les conflits ont bénéficié d’un soutien psychosocial
  • Près de 107 000 enfants touchés par les conflits ont reçu un enseignement dans un environnement d’apprentissage protégé.

Rencontrez les enfants touchés par la crise régionale du Nigéria

Le Yémen

© UNICEF/UN050302/Al-Zikri
© UNICEF/UN050302/Al-Zikri

Depuis l’intensification du conflit en mars 2015, le Yémen est confronté à une crise humanitaire majeure. Environ 18,8 millions de personnes, soit 70 % de la population, ont besoin d’une aide humanitaire, dont 9,6 millions d’enfants. Les violations des droits des enfants ont augmenté de manière spectaculaire provoquant un stress psychologique important chez les jeunes. La situation en matière de santé, de nutrition et d’assainissement dans le pays est critique, une récente crise de choléra ayant mis en péril 7,6 millions de personnes.

Aperçu des interventions de l’UNICEF au 23 novembre 2016

© UNICEF/UN026948/Mahyoub
© UNICEF/UN026948/Mahyoub

Près de 4,5 millions de personnes ont obtenu un accès à des sources d’eau et des services d’assainissement améliorés

Plus de 347 000 enfants ont reçu du matériel élémentaire d’apprentissage

Plus de 4,8 millions d’enfants de moins de 5 ans ont été vaccinés contre la polio

Plus de 4 millions d’enfants de moins de 5 ans ont bénéficié d’interventions relatives aux micronutriments

Environ 434 000 enfants ont reçu un soutien psychosocial

Rencontrez Fahd touché par la crise au Yémen

Soudan du Sud

© UNICEF/UN030146/Rich
© UNICEF/UN030146/Rich

La situation au Soudan du Sud, aggravée par la dégradation de la situation économique et la fragilité de la situation politique, s’est nettement détériorée depuis le début de l’année 2016. Fin 2016, environ 31 % de la population étaient touchés par une insécurité alimentaire grave, et la situation devrait empirer en 2017. Les enfants, qui sont les plus vulnérables, représentent 70 % des personnes réfugiées dans les pays voisins.

Aperçu des interventions de l’UNICEF au 31 décembre 2016

  • Plus de 203 000 enfants âgés de 6 à 59 mois atteints de malnutrition aiguë sévère ont reçu un traitement
  • Près de 610 000 enfants âgés de 6 mois à 15 ans dans les régions touchées par les conflits ont été vaccinés contre la rougeole
  • Plus de 742 000 personnes ont obtenu un accès à l’eau salubre
  • Plus de 693 000 enfants et adolescents ont bénéficié de services essentiels de protection de l’enfance
  • Environ 314 000 enfants et adolescents âgés de 3 à 18 ans ont eu accès à l’enseignement en situation d’urgence

 Rencontrez les enfants et familles touchés par la crise au Soudan du Sud

Nyajime

Nyaruot, Nyaliep et Nyachan 

Irak

© UNICEF/UN037827/Khuzaie
© UNICEF/UN037827/Khuzaie

En Iraq, les violences se sont intensifiées en 2016. Un enfant sur cinq était exposé au risque de mort, de blessure, de violences sexuelles, de recrutement au sein des conflits armés ou d’enlèvement. 11 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire et plus d’1,4 million d’enfants sont déplacés. La majorité d’entre eux a manqué une année entière d’école. À Mossoul, à la suite d’une opération militaire pour reprendre la ville en octobre, plus de 100 000 personnes ont été déplacées. La moitié d’entre elles sont des enfants.

Aperçu des interventions de l’UNICEF au 30 novembre 2016

© UNICEF/UN037837/Khuzaie
© UNICEF/UN037837/Khuzaie

Irak, 2016. Le 7 septembre, une mère porte un kit d’hygiène de l’UNICEF reçu lors d’une distribution de fournitures d’urgence destinées aux familles déracinées nouvellement arrivées au camp de transit de Hajjaj Silo, dans la province de Salah ad-Din, en Irak.

  • Plus d’1 million de personnes ont obtenu un approvisionnement suffisant en eau salubre
  • Environ 57 000 enfants en âge d’aller à l’école ont pu accéder à des espaces d’apprentissage temporaire
  • Plus de 88 000 enfants participent à des programmes de résilience ou de soutien psychosocial structurés et durables
  • Plus de 5,6 millions d’enfants âgés de 0 à 59 mois ont été vaccinés contre la polio dans les régions affectées par l’épidémie (parmi les personnes déplacées et les communautés d’accueil)
  • Plus d’1,2 million de personnes vulnérables nouvellement déplacées par les conflits ont reçu une trousse d’intervention rapide sous 72 heures

Quelle perspective pour 2017 ?

En ce début de 2017, nous travaillons avec la même détermination afin d’apporter de l’aide et de l’espoir dans le monde entier, pour chaque enfant.

Dans sa publication L’action humanitaire pour les enfants, l’UNICEF présente son appel pour 2017, qui s’élève à 3,3 milliards de dollars des É.-U., ainsi que ses objectifs consistant à garantir aux enfants touchés par des conflits impitoyables et des désastres naturels l’accès à l’eau salubre, la nutrition, l’éducation, la santé et la protection, dans 48 pays du monde.
Faites un don pour les enfants en détresse