Mots-clés

Crise nutritionnelle au Kasaï : les enfants, premières victimes

Au Kasaï, plus de 770 000 enfants en bas âge souffrent de malnutrition. Parmi eux, 400 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère et doivent être soignés de toute urgence. Ce chiffre représente 10 % de la population des enfants de moins de 5 ans, un chiffre stupéfiant ! L’UNICEF intensifie ses efforts pour prévenir et traiter ce fléau chez les enfants dans la région.

Een lokale gezondheidswerker meet de armomtrek van een meisje om mogelijke ondervoeding op te sporen in een gezondheidscentrum in Kananga, Kasai.

Malgré une situation qui a tendance à se stabiliser au niveau de la sécurité dans certaines parties du Kasaï et le début du retour des populations déplacées dans leur communauté, la situation humanitaire reste critique.

Plusieurs parties importantes de la région sont touchées par une insécurité alimentaire grave. Cette situation s’explique par le retour de milliers de personnes déplacées qui ont quitté les lieux où elles se cachaient pour rentrer – souvent dans un état de malnutrition important – dans leur village. Ces personnes ne peuvent subvenir à leurs besoins car elles ont manqué les périodes de semailles de 2017. Après plus de 18 mois de violence et de déplacements massifs, la plupart des foyers de la région du Kasaï n’ont en effet pas pu cultiver leurs terres et procéder aux récoltes. Trois saisons consécutives de récoltes ont ainsi été perdues.

L’UNICEF intensifie ses efforts pour prévenir et traiter la malnutrition aiguë sévère chez les enfants de la région en distribuant des aliments thérapeutiques et en formant les agents de santé, les mères et les membres de la communauté aux pratiques d’alimentation des nourrissons et des enfants en bas âge.

Ces pratiques incluent l’allaitement exclusif au sein au moins pendant les six premiers mois de vie du nourrisson, ainsi que de meilleurs apports nutritionnels pour les enfants de moins de 5 ans. Il est en outre essentiel de prévenir la malaria et la diarrhée pour éviter la malnutrition des enfants.

Les actions de l’UNICEF au Kasaï

Mbuyi, die aan ondervoeding lijdt, wordt onderzocht door een dokter in het Kananga ziekenhuis, nadat hij is doorverwezen door een lokale gezondheidswerker.

En 2017 et au cours des premiers mois de cette année, l’UNICEF et ses partenaires ont traité 71 500 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère dans la région du Kasaï. Bien plus d’efforts doivent toutefois être déployés pour atteindre les centaines de milliers d’autres enfants en danger.

« Nous disposons des compétences nécessaires, nous avons du personnel sur le terrain et nous savons comment résoudre ce problème », déclare Gianfranco Rotigliano, Représentant par intérim de l’UNICEF en République démocratique du Congo. « La seule chose qui nous manque aujourd’hui, ce sont des fonds pour atteindre l’ensemble des enfants qui ont besoin de notre aide. De plus en plus d’enfants rentrent dans leur communauté après des mois de déplacements et peuvent désormais recevoir un traitement et des soins. Nous pouvons leur sauver la vie et nous devons le faire maintenant. »

Soutenez les enfants du Kasaï