cyclone Idai : UNICEF Belgique lance un appel

Le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi après le cyclone

Des milliers d’enfants déracinés

UNICEF Belgique lance un appel

Update :

Mozambique : l’évaluation des besoins est en cours. Ceux-ci sont bien plus importants que prévus initialement. Les problèmes d’accès restent importants en raison des inondations.
Malawi :  des précipitations et des vents importants continuent à affecter le pays notamment au nord, de sorte qu’il faut s’attendre à voir les dégâts augmenter.
Zimbabwe : semble plus épargné pour l’instant.

Les besoins financiers actuels pour les actions de l’UNICEF se montent à 20 millions de dollars US :

• Mozambique – 10 millions de dollars US. Ce montant pourrait être revu à la hausse dans les prochains jours.
• Malawi – 8 millions de dollars US. Ici aussi, une augmentation n’est pas exclue en fonction du trajet du cyclone.
• Zimbabwe – 2 millions de dollars US.

Les dons visant à soutenir les actions de l’UNICEF au Mozambique , Zimbabwe et au Malawi peuvent être effectués via  www.unicef.be/don

######

Le personnel humanitaire sur place n’a pas encore une vue globale de la situation mais on estime que des milliers de personnes sont actuellement sans abri. De nombreuses maisons, rues et cultures sont sous eau. Une situation qui a contraint des milliers de familles à quitter la région.
De nombreux endroits sont encore inaccessibles parce que plusieurs ponts se sont écroulés. Les colis de nourritures et de médicaments parviennent dès lors aux victimes via des hélicoptères. L’UNICEF redoute une crise humanitaire dont les enfants risquent d’être les principales victimes.
« L’UNICEF travaille en étroite collaboration avec les gouvernements et partenaires respectifs des pays impactés. Cette réponse coordonnée permettra d’aider plus rapidement les populations affectées et en plus grand nombre », explique Leïla Pakkala, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique orientale et australe.
Dans les prochains jours, l’UNICEF va concentrer son attention sur les abris, la nourriture, l’eau potable, les soins de santé et la prévention des maladies infectieuses. La protection des enfants constituera également une priorité pour l’organisation. Les enfants non accompagnés seront pris en charge pour être identifiés et réunis ensuite avec leurs parents quand cela est possible. Dès que la situation le permettra, l’UNICEF donnera la possibilité aux enfants de poursuivre leur scolarité. L’école permet souvent de dépister les traumatismes chez les enfants et d’y apporter une solution.

Les équipes locales de l’UNICEF suivent d’heure en heure l’évolution de la situation. Les fonds nécessaires pour l’assistance d’urgence sont actuellement estimés à 20 millions de dollars US.