Mots-clés

Faits main et avec amour pour passer l’hiver au chaud

Un projet lancé par des jeunes en faveur des enfants des quartiers défavorisés d’Alep

© UNICEF/ Syria 2019/ Khudr Al- Issa

En Syrie, le temps est humide et froid. Des milliers de familles ne sont pas vraiment équipées vestimentairement parlant pour affronter les conditions hivernales. Beaucoup séjournent dans des centres d’accueil parce qu’elles n’ont plus d’habitation. D’autres, après des années d’exil sont revenues chez elles pour découvrir ce qui reste de leur habitation. Elles vivent dans des conditions rudimentaires, sans avoir accès à aucun service de base, ce qui les rend particulièrement vulnérables.
L’hiver a encore compliqué leur situation. Après des années d’exil et d’insécurité, elles n’ont plus aucune réserve financière et leurs sources de revenus sont quasi inexistantes. Elles ont donc bien du mal à pourvoir aux besoins élémentaires de leurs enfants. Elles ne peuvent pas se permettre d’acheter des vêtements d’hiver, par exemple.

A Alep, 120 jeunes, filles et garçons, ont décidé de prendre les choses en main pour aider les enfants de ces familles à se protéger du froid grâce à l’initiative ‘Dafa’ qui signifie ‘chaleur’.

Les jeunes à la base de ce projet ont entre 15 t 24 ans. Ils ont suivi des cours de couture et de tricot organisés par l’UNICEF. Une fois formés, ils ont confectionné des bonnets de laine, des écharpes et des gants pour les enfants précarisés d’Alep. Ils ont distribué leur production à 550 enfants de trois quartiers extérieurs à la ville d’Alep où des familles étaient revenues vivre après des années d’exil.
“Les personnes qui vivent là n’ont pas d’eau courante et d’électricité”, nous explique Marwa, qui a 19 ans. Elle est l’une des bénévoles du projet Dafa

“Les familles ont recouvert les ruines et pans de murs de leurs maisons avec des bâches en plastique et de la tôle ondulée pour se préserver du froid. La seule ressource dont elles disposent pour se réchauffer et protéger leurs enfants sont quelques briquettes de bois pour allumer du feu.”

“Je mettrai toujours mon bonnet et mon écharpe pour me rendre à l’école car ils me protègent du vent”, sourit Alma, 10 ans. La jeune fille a reçu un set complet de Dafa. Elle et sa sœur jumelle Tayman doivent marcher près de 20 minutes chaque jour pour arriver à leur école.

Avant de se lancer avec enthousiasme au tricot et à la couture, Marwa et les autres jeunes du projet se sont demandé combien d’enfants ils pourraient atteindre et dans quels quartiers les besoins étaient les plus criants. L’un de ces quartiers était le camp de Hindarat, où Marwa a vu le jour et a grandi.

“C’est terrible de voir mon quartier ravagé de la sorte et de constater dans quelles terribles conditions vivent les familles. Il était évident pour nous qu’il fallait faire quelque chose pour aider ces enfants.”

Les bénévoles ont travaillé sans relâche pendant trois semaines pour terminer les sets de vêtements et d’accessoires qu’ils destinaient aux enfants. Les colis avec ces laines très colorées furent remis à leurs destinataires lors de visites effectuées de porte à porte.
Marwa s’était déguisée en Mickey Mouse pour la circonstance afin de capturer des sourires sur les visages des enfants.

“ C’est le bonnet que je préfère parce qu’il garde bien mes oreilles au chaud lorsque je joue dehors avec mes frères,” raconte Nour, 6 ans, après avoir reçu son colis tout neuf des mains de Marwa.

“ J’ai adoré les réactions des enfants lorsqu’ils recevaient ce que nous leur avions confectionné. C’était à la fois drôle et émouvant. Je conserverai ces souvenirs à jamais dans mon cœur.”

Les jeunes qui ont lancé le projet Dafa ont également reçu des cours – soutenus par l’UNICEF – sur les compétences de vie, l’apprentissage professionnel, le sport comme méthode de développement personnel, l’entreprenariat, etc. Ils participent régulièrement à des travaux communautaires.

L’UNICEF protège les enfants de l’hiver

Ces jeunes syriens ne constituent qu’une part infime du nombre d’enfants que l’UNICEF souhaite atteindre cet hiver. On estime à 1,3 million le nombre d’enfants que l’hiver menace parce qu’ils n’ont pas encore de vêtements chauds. Nous distribuons des kits comprenant des gants, des bonnets, des pulls, des chaussettes, des chaussures, des écharpes et des couvertures thermiques. Nous accordons de l’argent cash ou des bons d’achat aux familles afin de pourvoir aux besoins les plus pressants de leurs enfants. Enfin, nous assurons le chauffage des écoles lors des mois d’hiver pour que les enfants puissent continuer à suivre les cours sans tomber malades.

Cette aide spéciale pour faire face à l’hiver s’ajoute aux programmes en cours de l’UNICEF relatifs à la santé, à la nutrition, à l’eau potable, à l’assainissement, à l’éducation et à la protection afin que les enfants n’aient pas froid, restent en bonne santé et puissent aller à l’école.

Offrez un peu de chaleur

Après huit années de guerre, les enfants de Syrie ont presque tout perdu. Aujourd’hui, ils ont un besoin urgent de vêtements chauds, de couvertures, d’eau potable et d’autres articles de première nécessité. Avec 12 euros, vous donnez à des enfants syriens, un cadeau qui a vraiment un sens et une raison d’être.

Offrez 2 couvertures chaudes

Fleece thermique, conserve la chaleur à l’intérieur et le froid à l’extérieur

200 cm x 150 cm (suffisamment grande pour qu’un enfant puisse s’y enrouler complètement)

Vous préférez définir votre montant vous-même ? C’est possible également !

Faites un don