Indonésie : 1 million d’enfants ont reçu de l’aide après le tsunami

Il y a un an, le 28 septembre 2018, un puissant tremblement de terre, de 7,5 de magnitude sur l’échelle de Richter, a secoué le centre de l’Indonésie. Il a provoqué un tsunami qui a principalement touché les villes de Palu et Dongala sur l’île des Célèbes.

Plus d’un million d’enfants et de membres de leur famille ont reçu une aide vitale  L’UNICEF a pu apporter son aide entre-autre grâce aux fonds recueillis lors de la campagne 12-12 en Belgique.

Selon l’Agence Indonésienne pour la gestion des catastrophes, plus de 2.000 personnes sont mortes et 4.400 ont été gravement blessées. 1,5 million de personnes ont été affectées dont 525.000 enfants qui n’avaient plus accès à l’école, aux soins de santé, à de la nourriture ni à de l’eau.

L’aide initiale de l’UNICEF a été de soutenir les autorités locales pour rechercher les familles de 49 enfants qui avaient été séparés de leur famille et pour offrir un soutien psychosocial à 21.000 enfants et jeunes traumatisés par cette catastrophe.

Dans les mois suivants, l’UNICEF a permis à 72.000 parents de recevoir des conseils pour alimenter correctement les jeunes enfants. 776.000 enfants ont été vaccinés contre la rougeole et la rubéole. Aujourd’hui 450.000 personnes ont à nouveau accès à l’eau potable et 320.000 ont accès aux services d’approvisionnement en eau, assainissement et hygiène.

Pour renforcer la résilience et être mieux préparé face à une prochaine catastrophe éventuelle, l’UNICEF a formé pendant l’année écoulée des travailleurs sociaux à la recherche des familles d’enfants perdus et au soutien psychosocial ainsi que le personnel médical pour l’alimentation des jeunes enfants et la prise en charge des maladies de l’enfance.

Plus récemment, l’UNICEF a aidé le gouvernement à réaliser une évaluation de la situation de 1200 bâtiments scolaires qui a permis de déclarer que 135 répondent aux normes de sécurité. Les autres bâtiments sont encore endommagés à des degrés divers et nécessitent des travaux. Des milliers d’enfants étudient encore dans des espaces temporaires d’apprentissage.

La réhabilitation des écoles et le soutien à l’amélioration de la qualité de l’enseignement sont des actions prioritaires de l’UNICEF pour les mois et années à venir. Au même titre, l’UNICEF et ses partenaires soutiennent le gouvernement pour renforcer l’approvisionnement urbain en eau et assainissement.

Nous soutenons le gouvernement pour que les infrastructures et les services mis en place pour les personnes touchées par la catastrophe bénéficient les autres enfants et familles à long terme.

Un an après le tsunami, les interventions humanitaires d’aide d’urgence sont passées à des actions pour le relèvement et la reconstruction durable. Le travail reste énorme pour répondre aux besoins des survivants du tremblement de terre qui reconstruisent leurs vies et leurs communautés.