Koen Van Bockstal devient le nouveau Directeur général d’UNICEF Belgique

Le Conseil d’administration du Comité belge pour l’UNICEF vient de nommer M. Koen Van Bockstal, Directeur sortant du Vlaams Fonds voor de Letteren, au poste de Directeur général du Comité belge pour l’UNICEF. Koen Van Bockstal prendra ses fonctions le 1er novembre 2019.

Agé de 58 ans, Koen Van Bockstal était il y a peu encore à la tête du Vlaams Fonds voor de Letteren où il travaillait activement à une politique littéraire intégrée. Il fut également la force motrice et le président de ENLIT (European Network for Literary Translation).  Koen Van Bockstal possède une carrière aussi riche dans le secteur marchand (Sony Music) que non-marchand (magasins du monde Oxfam, Filmfestival Vlaanderen).

« Nous nous réjouissons de l’apport par Koen Van Bockstal de sa riche expérience managériale et sociétale. Elle contribuera à renforcer le rayonnement d’UNICEF Belgique et par conséquent la protection de l’enfance dans le monde », déclare Roland Steisel, Président d’UNICEF Belgique

Le “Comité belge pour l’UNICEF” (UNICEF Belgique en abrégé) est une fondation d’utilité publique qui informe la population sur le travail de l’UNICEF, promeut le respect des droits de l’enfant au niveau mondial et récolte des fonds afin de soutenir les programmes mondiaux de l’UNICEF dans le Sud.

« Personne ne choisit son lieu de naissance. Moi j’ai eu la chance de naître dans un nid douillet en Belgique. La pauvreté infantile, l’exploitation, la violence physique, la discrimination, la quête de l’eau potable, les abris de fortune couverts de tôle ondulée, les écoles qui ne fonctionnent que lorsqu’elles ne sont pas la cible de tirs armés, tout cela je n’en ai qu’entendu parler. Je ne l’ai pas vu ou vécu. Ici, on dit qu’on a la chance de vivre dans un pays d’Occident. Moi je dis que c’est simplement le droit de chaque enfant, où qu’il vive, de connaître ces bienfaits et de mener la vie que nous menons ici,” déclare Koen Van Bockstal.

« Avec la direction et tous mes collègues d’UNICEF Belgique, mais aussi avec les nombreux volontaires qui travaillent à nos côtés, et les quelque 80.000 généreux parrains et marraines qui nous soutiennent, je voudrais être la voix de tous les enfants, de tous les jeunes afin de leur assurer juste ce à quoi ils ont droit. Une organisation internationale avec une telle ouverture et une telle dimension que l’UNICEF offre la meilleure des garanties pour contribuer à ce projet. Parce que des défis tels que la migration, les changements climatiques et le fossé grandissant entre les riches et les pauvres, vous ne pouvez pas les résoudre en vivant replié sur vous-même mais en restant ouvert au monde extérieur. Mon engagement va tout-à-fait dans ce sens. Parce que les enfants méritent un réel avenir”, conclut Koen Van Bockstal.