Les enfants réfugiés Rohingya: l’intervention d’urgence de l’UNICEF au Bangladesh

Depuis le 25 août 2017, plus de 521.000 réfugiés Rohingya, dont plus de 58 pour cent sont des enfants, ont fui l’état de Rakhine au Myanmar pour rejoindre le district de Cox’s Bazar au Bangladesh.

© UNICEF/UN0119963/Brown

Le 7 septembre 2017, des réfugiés Rohingya débarquent après avoir voyagé en bateau depuis le Myanmar, via la baie du Bengale, à Cox’s Bazar au Bangladesh.

La plupart d’entre eux ont marché jusqu’à 60 kilomètres pendant 6 jours. Ils sont arrivés épuisés, malades et affamés. Ils vivent actuellement dans des conditions terriblement difficiles dans des camps de fortune et des colonies réparties dans le district de Cox’s Bazar.

L’UNICEF intensifie ses opérations aussi rapidement que possible pour fournir une aide humanitaire immédiate et de sauver des vies. Cependant, l’ampleur des besoins est immense. Pour avoir un avenir, les enfants ont maintenant besoin de protection, de nutrition et du soutien en matière de santé, d’eau et d’hygiène.

« Il y a des pénuries aiguës de tout. Le plus critique c’est le problème de logement, de nourriture et d’eau potable, raconte Edouard Beigbeider, le représentant de l’UNICEF au Bangladesh. « Les conditions sur le terrain exposent les enfants aux risques de maladies hydriques. Nous avons une tâche monumentale devant nous, celle de protéger ces enfants extrêmement vulnérables. »

Les fournitures d’urgence de l’UNICEF arrivent

© UNICEF/UN0123408/GuhleLa première livraison de fournitures d’urgence de l’UNICEF, destinée à des centaines de milliers d’enfants Rohingya ainsi que leurs familles, est arrivé à Dhaka, la capitale du Bangladesh, le 24 septembre 2017.

Le matériel d’urgence contenait :

  • 100 tonnes de tablettes de purification d’eau
  • des kits d’hygiène familiales
  • des produits d’assainissement et d’hygiène
  • des bâches en plastique
  • des kits récréatifs pour les enfants
  • des suppléments nutritionnels.

150.000 enfants Rohingya vaccinés

© UNICEF/UN0119119/BrownUne campagne de vaccination de sept jours pour protéger les enfant Rohingya contre la rougeole, la rubéole et la polio a eu lieu à la mi-septembre. La campagne, menée par le Ministère de la Santé, avec le soutien de l’UNICEF et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ciblait 150.000 enfants de moins de 15 ans dans des camps de réfugiés près de la frontière avec le Myanmar.

“La rougeole est une maladie très contagieuse et dangereuse lors de situations d’urgence, spécialement pour des enfants qui sont déjà faibles et malnutris, » raconte Mr. Beigbeder. « Avec des milliers d’enfants qui traversent la frontière chaque jour, la vaccination est essentielle afin de prévenir la propagation de maladies potentiellement mortelles.

Une campagne de vaccination par voie orale contre le choléra ciblant tous les enfants âgés de plus d’un an est prévue en octobre, et 900 000 doses du vaccin devraient arriver le 7 octobre, voire plus tôt, au Bangladesh.

Approvisionnement en eau potable et fournitures d’hygiène

© UNICEF/UN0120149/BrownAvec le soutien de l’UNICEF, le département de la Santé Publique fournit de l’eau potable à 36.000 personnes nouvellement arrives. Nous gérons cinq stations de traitement des eaux à Cox’s Bazar, installons 50 puits d’eau et fournissons 10 citernes d’eau par jour avec une capacité de 30.000 litres.

“Garantir que les enfants et les familles aient accès à l’eau salubre pour qu’ils puissent boire et se laver, est une priorité absolue afin de les protéger contre la diarrhée et d’autres maladies d’origine hydrique, » affirme Mr. Beigbeder. « Il s’agit d’une menace très réelle vu les conditions insalubres dans les camps de fortune où les Rohingya vivent actuellement, encore plus avec les fortes pluies en ce moment. »

L’UNICEF collabore avec d’autres ONG’s afin d’installer des latrines d’urgence et d’améliorer l’hygiène dans les camps. Nous avons organisé la transportation et la distribution de fournitures suivantes :

  • 6000 kits d’hygiène qui bénéficieront à 30.000 personnes
  • La construction de latrines pour 100.000 personnes
  • 6 millions de tablettes de purification d’eau qui garantiront de l’eau salubre à 100.000 personnes nouvellement arrivées pendant un mois.

Santé et nutrition pour des enfants et leurs mères

© UNICEF/UN0119122/BrownL’UNICEF soutient des équipes médicales déployées par le gouvernement dans des centres de santé qui prennent soin d’un grand nombre de nouveaux patients Rohingya.

Grâce au soutien de l’UNICEF, l’unité de soins pour les nouveau-nés dans l’hôpital de Cox’s Bazar fournit une aide vitale aux bébés qui sont nés dans les camps.

Puisque de nouvelles personnes arrivent du Myanmar avec des taux de malnutrition aiguë élevés, des interventions nutritionnelles vitales se sont avérées nécessaires. Jusqu’à présent, 7.159 enfants ont été examinés pour dépister la malnutrition sévère aiguë. Parmi eux, 114 cas ont été identifiés et référés pour traitement.

Un endroit sûr pour les enfants

Les enfants qui arrivent dans les camps ont enduré de longs et dangereux voyages. Beaucoup d’entre eux ont été témoins de violence et ont perdu des membres de leur famille.

L’UNICEF fournit des services de protection, y compris un soutien psychosocial et des activités récréatives dans des ‘Espaces Amis des Enfants’. Nous travaillons en collaboration avec la Croix-Rouge pour la recherche et la réunification des familles. Jusqu’à présent 512 enfants non accompagnés et séparés ont été identifiés.

Plus de 100 centres pour adolescents sont maintenant actifs dans les communautés d’accueil et dans les camps de fortune afin de les former aux aptitudes de la vie et de leur fournir un soutien psychosocial.

L’UNICEF gère actuellement 182 centres d’apprentissage dans les camps de fortune des Rohingya au Cox’s Bazar. 15.000 enfants y reçoivent une éducation non formelle au moyen d’un programme d’apprentissage des compétences de base conçu pour les enfants non scolarisés et déscolarisés. L’objectif est d’augmenter le nombre de centres d’apprentissage pour atteindre 200.000 enfants dans 1.500 centres d’ici 2018.

L’UNICEF apportera également une aide aux écoles dans les communautés d’accueil, y compris une éducation non formelle pour les enfants non scolarisés. Nous nous emploierons à recruter des enseignantes et enseignants parmi la population Rohingya.

“Il est essentiel que ces enfants, qui ont déjà tant souffert à cause de cette crise, aient accès à une éducation dans un environnement sain et encourageant, » affirme E. Beigbeder. « Il est essentiel de leur donner un sentiment de normalité non seulement aujourd’hui, mais aussi pour qu’ils puissent envisager l’avenir avec espoir. »

Faites un don pour les enfants Rohingya au Bangladesh