80.000 enfants déplacés à cause des explosions à Beyrouth

Le 4 août 2020, deux énormes explosions ont secoué le port de Beyrouth, la capitale du Liban. La puissance de ces explosions a provoqué la mort de 158 personnes, bléssé 6.000 autres et causé des dégâts énormes tout aux alentours.

 

Juste après les explosions survenues le 4 août dans le port de Beyrouth, les blessés sont immédiatement pris en charge dans les hôpitaux de la capitale libanaise. © UNICEF/Amro/AFP

Une aide urgente et d’urgence

Alors que les décombres continuent à être déblayés, les organisations humanitaires présentes à Beyrouth ont maintenant une vision plus claire de l’impact des explosions de la semaine dernière.

En raison de l’épidémie de coronavirus, les ressources matérielles et humaines du système de santé de la capitale étaient déjà très entamées. La situation d’urgence qui règne sur place est affligeante. Les enfants de Beyrouth ont perdu leurs parents et les réserves de nourriture et de médicaments ont été détruites. Rien qu’à Beyrouth, un demi-million d’enfants sont menacés de malnutrition. Quelque 80 000 enfants ont été déplacés par les explosions. Une aide immédiate est nécessaire : pour fournir des soins médicaux, de l’eau potable et des abris. Mais aussi une aide psychosociale pour les victimes traumatisées par la catastrophe.

L’UNICEF au Liban

Déjà présent au Liban comme dans 155 autres pays, l’UNICEF a pu réagir très vite – comme le montre cette vidéo – et aider immédiatement les victimes..


L’équipe de l’UNICEF à Beyrouth n’a pas été épargnée. Un de nos collègues a perdu son épouse, sept de nos employés ont été légèrement blessés et les maisons de dizaines d’autres ont été endommagées. La plupart de nos collaborateurs – comme beaucoup de personnes au Liban – sont en état de choc.

Cinq des sept chambres froides utilisées par l’UNICEF ont été endommagées, mettant en péril des programmes de vaccination essentiels.

Les employés de l’UNICEF travaillent au transfert sécurisé des vaccins à partir d’un entrepôt endommagé. Deux jours plus tôt, l’entrepôt, ainsi que de nombreux autres bâtiments, avaient été endommagés. © UNICEF/Choufany

Les priorités de l’UNICEF

Les priorités actuelles de l’UNICEF sont les suivantes :

  • Distribution de médicaments essentiels et de matériel médical
  • Distribution d’eau potable et de matériel d’hygiène
  • Réunification des enfants non accompagnés avec leur famille
  • Encadrement psychosocial des victimes pour les aider à faire face au choc, au traumatisme et au deuil.
  • Déploiement de volontaires pour apporter aux familles une assistance ménagère.
  • Aide en espèces pour les familles les plus vulnérables
  • Réparation des établissements de soins et des écoles endommagés

L’UNICEF travaille en étroite collaboration avec les partenaires sur le terrain Pour financer tout ce travail, nous avons été amenés à revoir à la hausse notre appel initial de 4,5 millions de dollars qui est fixé maintenant à 46,8 millions de dollars.

UNICEF Belgique lance un appel aux dons. Ceux-ci peuvent être effectués sur le compte IBAN BE 31 0000 0000 5555 (mention : « Urgence Liban » ) ou en suivant ce lien.

Je fais un don pour les victimes à Beyrouth

La situation au Liban

Le Liban connaît une situation fragile depuis longtemps. Des années durant, le pays a accueilli des groupes importants de réfugiés en provenance de Syrie et des Territoires palestiniens.

La pandémie de COVID-19 s’est ajoutée à cette conjoncture déjà difficile au point de mettre tout le pays dans une situation économique critique. La destruction du port de Beyrouth, véritable centre névralgique du Liban, ne fera qu’aggraver cette situation. Plus de 80 % des stocks de céréales y étaient stockés dans des silos. Ils ont été complètement détruits.

Que devient votre don à Beyrouth ?

Votre don va directement aux enfants et aux familles dans le besoin, et non au gouvernement libanais.

L’UNICEF travaille en étroite collaboration avec les organisations locales de la société civile pour apporter une réponse programmatique et humanitaire aux enfants touchés et à leurs familles.