Nigeria : 4.4 millions d’enfants ont besoin d’aide humanitaire d’urgence

La crise humanitaire, qui sévit suite à l’insurrection de Boko Haram, a un impact dévastateur sur la sécurité alimentaire au Nigéria, provoquant des conditions de famine dans certaines régions. On estime que, d’ici juin 2017, 5.1 millions de personnes seront confrontées à l’insécurité alimentaire.

© UNICEF/UN055928/Gilbertson

© UNICEF/UN055928/GilbertsonIl y a trois ans, le conflit entre les forces gouvernementales et les groupes armés de Boko Haram s’est intensifié. Les conséquences de cette crise humanitaire complexe touchent non seulement le Nigéria, mais aussi le Chad, le Niger et le Cameroun. Des millions de personnes sont déplacées, dont le plus grand nombre est accueilli dans la région, l’une des plus pauvres du monde.

Il y a une grave pénurie de nourriture et d’eau potable, les écoles sont fermées et des épidémies risquent de se déclarer. De plus, les changements climatiques menacent la vie des communautés locales qui dépendent des eaux du lac Chad pour leur survie. Aujourd’hui, le lac ne fait qu’un dixième de sa superficie originale.

Le conflit au Nigéria en chiffres

  • 8.5 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire, dont plus de la moitié sont des enfants.
  • Dans les États de Borno, Adamawa et Yobe, 1.6 million de personnes sont déplacées.
  • 450.000 enfants souffrent de malnutrition sévère
  • 40% des centres de santé ont été endommagés ou détruits à cause du conflit
  • 1.200 écoles ont fermé leurs portes et trois millions d’enfants n’ont plus accès à l’éducation
  • 20.000 enfants sont non-accompagnés et séparés de leurs parents
  • 8.000 enfants ont été recrutés par des forces armées

Les actions de l’UNICEF

Des millions de personnes sont touchées par la crise et ont besoin d’aide de toute urgence. L’UNICEF collabore avec le gouvernement nigérien et avec d’autres partenaires pour atteindre le plus grand nombre d’enfants.

NUTRITION

© UNICEF/UN055937/Gilbertson
© UNICEF/UN055937/Gilbertson

Un travailleur de santé mesure la circonférence du bras d’un enfant dans un centre de santé soutenu par l’UNICEF à Maiduguri, Nigéria.

Dans les régions touchées, l’UNICEF soutient la mise en place de centres d’alimentation thérapeutique où les enfants reçoivent des suppléments nutritionnels et un traitement contre la malnutrition sévère aiguë. Des séances d’information sont organisées sur l’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants. Des centaines de milliers de vies peuvent ainsi être sauvées.

SANTE

En 2017, L’UNICEF veut atteindre 3.9 millions de personnes avec des soins de santé essentiels d’urgence. Les enfants sont vaccinés contre des maladies telles que la polio et la rougeole.

WASH

© UNICEF/UN055938/Gilbertson
© UNICEF/UN055938/Gilbertson

Une fille puise l’eau d’un puits de forage fourni par l’UNICEF à Maiduguri, État de Borno, Nigeria.

L’UNICEF fournit de l’eau potable et des installations sanitaires. Dans les centres de santé, des sessions d’information sur les bonnes pratiques d’hygiène sont organisées. Des kits d’hygiène seront également distribués.

EDUCATION

© UNICEF/UN041798/Naftalin
© UNICEF/UN041798/Naftalin

Des filles regardent par la fenêtre de leur classe à l’école primaire Dikwa Central, Etat de Borno, Nigéria.

Beaucoup d’enfants ne vont plus à l’école, alors que l’éducation est essentielle pour permettre un retour à la vie normale et se remettre des atrocités vécues. C’est pour cette raison que l’UNICEF prévoit des espaces d’apprentissage sécurisés et distribue du matériel. Nous organisons également des formations pour les enseignants et faisons en sorte que la qualité de l’enseignement soit contrôlée. L’UNICEF informe les parents sur l’importance de l’école pour l’avenir de leur enfant pour que le plus grand nombre d’entre eux, et les filles en particulier, aillent à l’école.

PROTECTION SOCIALE

© UNICEF/UN056316/Gilbertson VII Photo
© UNICEF/UN056316/Gilbertson VII Photo

Dans les zones de conflit, tout est mis en œuvre pour protéger les enfants contre la violence et l’exploitation. Des entrainements sont organisés pour les armées gouvernementales et les travailleurs sociaux afin d’améliorer leur compétence en matière de protection des enfants dans les conflits armés. Les enfants reçoivent également un accompagnement psychosocial pour les aider à partager et gérer les expériences atroces qu’ils ont vécues. Ceci est indispensable pour reconstruire une vie normale. De plus, des sessions de prévention sont organisées afin d’informer les enfants et leurs parents sur les dangers de l’exploitation des enfants et des mines non explosées.

Faites un don pour les enfants

FR_web_V