Mots-clés

Note d’information – Crise humanitaire au Yémen

Les actions de l’UNICEF à Al-Hodeïda

Le conflit au Yémen fait depuis quelque temps déjà les gros titres des médias. Cela fait plus de quatre ans maintenant que les enfants yéménites vivent dans la peur et l’insécurité. Le pays connaît des pénuries dans presque tous les secteurs : nourriture, eau potable, soins de santé, écoles, … La situation alimentaire constitue une urgence dans l’urgence car la violence des combats a provoqué la fermeture de milliers de cliniques et d’hôpitaux. Le système de santé est sur le point de s’effondrer. Toutes les dix minutes, un enfant décède de maladies qu’il serait aisé de prévenir. Pas étonnant dès lors que l’on compare régulièrement le Yémen à l’enfer sur terre.

En dépit d’une situation qui semble presque sans issue, l’UNICEF parvient à acheminer de l’aide auprès des communautés le plus gravement touchées par le conflit. Dans certaines régions, nous sommes prêts en permanence à porter secours aux populations déplacées. Les programmes de santé et de nutrition sont revus à la hausse et étendus aux régions où nous parvenons à accéder.

L’une des régions les plus critiques est celle d’Al-Hodeïda. La situation imprévisible et dangereuse qui prévaut aux alentours de cette ville portuaire rend l’aide humanitaire particulièrement compliquée. La vie de millions de personnes s’en trouve menacée.

Malgré les obstacles, l’UNICEF est parvenu ces dernières semaines à venir en aide aux enfants qui vivent dans cette région :

– En décembre, l’UNICEF a livré 450.000 litres de diesel afin d’alimenter des systèmes sanitaires et de distribution d’eau dans la ville d’Al-Hodeïda.

– Avec le soutien de l’UNICEF, le Yémen va demander au service public en charge des projets d’approvisionnement d’eau de restaurer 13 points d’eau à Al-Hodeïda. Ces puits fonctionneront avec des panneaux solaires afin de garantir un accès durable à l’eau à plus de 13.000 personnes.

– Près de 104.000 familles déplacées ont reçu des kits d’hygiène dans diverses provinces du gouvernorat d’Al-Hodeïda.

– 38.000 familles déplacées vivant à Al-Hodeïda ont bénéficié d’une aide financière en cash.

– Dans la ville d’Al-Hodeïda, 1.143 enfants ont reçu une aide psychosociale. Dans des espaces amis des enfants, des filles et des garçons peuvent décompresser, redevenir des enfants et oublier les expériences traumatisantes qu’ils ont vécues.

– L’éducation est également cruciale. Les trois quarts des enseignants n’ont plus eu de salaire depuis deux ans. L’UNICEF distribue du matériel pédagogique et scolaire, assure les formations des enseignants et leur donne une aide financière en cash.

– 1.800 personnes ont également reçu une formation sur le danger des mines antipersonnel et des engins non-explosés

– A Al-Hodeïda, nous poursuivons nos actions de dépistage de la malnutrition chez les enfants. Hier encore, nous avons examiné 169 enfants dont 8 ont été traités immédiatement parce qu’ils souffraient de malnutrition aiguë sévère.

Dans le reste du pays, l’UNICEF reste très actif. Depuis 2018, nous avons soigné plus de 200.000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère notamment en leur administrant du Plumpy’Nut ®, une pâte nutritionnelle à base d’arachides. Des centaines de milliers d’enfants ont aussi reçu des vitamines et des oligo-éléments.  Enfin plus de 300.000 enfants ont été vaccinés contre le choléra et 2 millions contre la polio.

Le Yémen a toujours besoin d’aide.

Plus d’information sur l’aide de l’UNICEF au Yémen