Réduire l’épidémie d’Ebola à coup de campagnes d’information

L’épidémie d’Ébola qui s’est déclarée en Guinée fin mars fait des ravages. Le virus est mortel dans 90% des cas, car il n’y a pas de vaccins ni de traitements. Il est extrêmement contagieux : outre les sécrétions, le sperme et le sang, la sueur est un moyen de transmission. Or la grande majorité des personnes exposées ignore tout de cette maladie et n’a aucune idée comment s’en protéger.

Un employé de l'UNICEF explique quelles mesures de prévention les gens peuvent prendre pour éviter de contracter le virus Ébola.
Un employé de l’UNICEF explique quelles mesures de prévention les gens peuvent prendre pour éviter de contracter le virus Ébola. © La Rose

Le docteur Guido Borghese, Principal Conseiller UNICEF sur la survie et le développement de l’enfant pour l’Afrique centrale et de l’Ouest, explique :

« Dans le contexte actuel, les peurs et rumeurs infondées se répandent rapidement et largement. Plus que jamais, il est crucial que les familles aient à la fois les moyens et les bonnes informations pour se protéger et empêcher de dangereuses incompréhensions. »

Apprendre comment se protéger

C’est pourquoi l’UNICEF, en collaboration avec les ministères de la santé, la Croix-Rouge et l’OMS, a lancé une grande campagne d’information à destination de la population. En Guinée, foyer du virus, mais aussi au Liberia, en Côte d’Ivoire, en Sierra Leone, au Sénégal, au Mali et en Guinée Bissau. Le but ? Sensibiliser la base la plus large possible de la population dans ces 7 pays (touchés ou à risque de l’être). Leur apprendre à reconnaître les symptômes d’Ébola et à se protéger.

Tous les moyens sont bons pour atteindre le plus de gens possible et ainsi réduire le risque de propagation du virus : sms, spots TV et radio, porte-à-porte. Les moyens de communication numérique et de masse sont les bienvenus.

« Nous diffusons automatiquement des messages vocaux dans toutes les langues locales vers les mobiles de la population. Rien ne doit être négligé pour atteindre chaque personne  avec des informations qui pourront lui sauver la vie. Nous nous sommes lancés dans une course contre la montre. La moindre faille, la moindre information erronée peut mettre la population en danger. », explique le docteur Borghese.

Les grands lieux de concentration populaire sont également visés : écoles, églises, mosquées, hôpitaux, centres de soins et marchés.

Distribution de matériel sanitaire d’urgence

En plus de l’information, nous distribuons du matériel sanitaire d’urgence aux communautés touchées par le virus Ebola : du savon, du chlore (désinfectant), des masques hygiéniques et des gants.

Le personnel médical au chevet des malades est le plus exposé au virus. Même s’il sait comment se protéger, il arrive que des infirmiers ou médecins soient contaminés.

Aidez-nous à enrayer la propagation du virus Ebola

Plus de 120 personnes ont déjà perdu la vie. Plus de 200 sont suspectées de porter le virus, rien qu’en Guinée. Le temps presse et les moyens d’agir rapidement manquent. Avec votre soutien, nous pouvons enrayer l’épidémie. Aidez-nous à informer la population et à distribuer du matériel sanitaire de protection.
Je fais un don pour les enfants
Je deviens Marraine ou Parrain