Alors que le Soudan du Sud entre dans sa cinquième année de conflit, l’UNICEF publie le rapport “childhood under attack”

Juba/ Bruxelles, 15 Décembre 2017 – Le Soudan du Sud est le théâtre d’une tragédie qui affecte plus de la moitié de ses enfants. La malnutrition, la maladie, le recrutement forcé, la violence et l’absence de scolarisation figurent parmi les principaux maux auxquels doivent faire face plus de 50% des jeunes sud-soudanais selon un rapport publié aujourd’hui par l’UNICEF.

Une crise et une insécurité vieilles de plusieurs années ont eu un « impact dévastateur sur les enfants » et menacent une génération entière explique le rapport, Childhood under Attack.

Les chiffres reflètent un tableau des plus sombres :

  • Environ trois millions d’enfants sont fortement touchés par l’insécurité alimentaire ;
  • Plus d’un million souffrent de malnutrition aiguë sévère ;
  • 2,4 millions ont dû abandonner leur foyer ;
  • 2 millions d’enfants sont privés d’accès à l’école, et si la situation actuelle persiste, seul 1 enfant sur 13 pourra probablement obtenir son certificat d’études primaires ;
  • Environ 900.000 enfants souffrent de détresse psychologique ;
  • Plus de 19.000 enfants ont été recrutés dans les rangs de forces ou de groupes armés ;
  • Et plus de 2.300 enfants ont été tués ou blessés depuis le début du conflit survenu en décembre 2013, sans parler des centaines de cas de viols et de violences sexuelles qui ont été rapportés.

“Aucun enfant ne devrait subir de telles horreurs ou de telles privations,” nous confie Leila Pakkala, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique orientale et australe, “et pourtant les enfants y sont confrontés tous les jours. Les enfants du Soudan du Sud ont urgemment besoin d’un environnement pacifique et sécurisé. Rien ne peut exposer davantage ces femmes et ces enfants aux risques de violence et d’abus que leur présente situation.”

Aider les personnes les plus vulnérables reste sans conteste un vrai défi dans de nombreuses régions non-sécurisées du pays. Les organisations humanitaires au Soudan du Sud attendent que le décret présidentiel visant à permettre un accès sans conditions de l’aide aux personnes les plus démunies soit pleinement respecté.

Depuis le début de la crise, l’UNICEF a mis une aide d’urgence essentielle à disposition de nombreux enfants dans tout le pays. Il s’agit de plus de 600.000 traitements contre la malnutrition aiguë sévère, de vaccins contre la rougeole pour plus de 3,3 millions d’enfants, de la mise en place de services de santé primaire à destination de 3,6 millions d’enfants et de l’accès à l’eau potable pour 1,8 million de personnes. Ces réalisations ont été accomplies dans un pays reconnu parmi les plus dangereux au monde en ce qui concerne le travail humanitaire. On recense en effet le décès de 95 travailleurs humanitaires depuis 2013 dont 25 cette année.

En publiant Childhood under Attack, l’UNICEF prévient qu’il est essentiel de trouver de nouveaux fonds pour venir en aide à des femmes et des enfants qui se trouvent actuellement dans une situation critique. En 2018, l’UNICEF aura besoin de 183 millions de dollars US. Il lui manque encore 77% de ce montant, soit 141 millions dollars.


Pour plus d’informations :

Philippe Henon
Attaché de presse
UNICEF Belgique
Tél : (+32)2 477/55.50.23
phenon@unicef.be
@philippehenon