Lait miracle, sagesse de grands-mères et nouveau petit frère

Gift va avoir deux ans. Souffrant de malnutrition aiguë sévère, il vient d’être admis à l’Hôpital Al Sabbah Children’s de Juba, au Soudan du Sud. Son visage est tellement bouffi qu’il a du mal à garder les yeux ouverts. Pour ne rien arranger, il a contracté la malaria le mois dernier. Une maladie qui l’a beaucoup affaibli.

Gift à son entrée à l’hôpital Al Sabbah Children’s de Juba. La malnutrition aiguë sévère dont il souffre a causé des œdèmes. C’est cette rétention d’eau qui donne un aspect gonflé à son visage.

« Gift a souffert de la malaria pendant un mois. Il mangeait épisodiquement mais ne voulait plus jouer ni même bouger. D’ordinaire, il prend beaucoup de plaisir à jouer, avec son ballon ou sa petite voiture. Puis, son état s’est soudain aggravé, ” raconte Tabu, sa maman, pendant qu’elle attire Gift contre elle.

Sa maman se sent impuissante. Comme elle est enceinte de son deuxième enfant, elle n’a plus assez de lait pour Gift alors qu’elle le voit s’affaiblir de jour en jour. Ils habitent loin de l’hôpital et le trajet leur a coûté beaucoup d’argent. Finalement, elle a trouvé le moyen d’amener son jeune fils à l’hôpital.

 

“Nous sommes venus ici parce que tout le monde sait que c’est le seul endroit à Juba où on peut faire soigner son enfant. Nous sommes fort préoccupés. J’espère qu’il va se remettre et qu’il pourra reprendre l’école.”

Le chaos du conflit

Les populations du Soudan du Sud sont confrontées depuis des décennies à la guerre. Cette situation explique pourquoi les enfants ne vont plus à l’école, souffrent de malnutrition et sont particulièrement exposés à la maladie, à l’exploitation et aux abus. Le formidable espoir né au moment de l’indépendance du pays, en 2011, fut de courte durée puisqu’une guerre civile éclata peu après en 2013.

L’hôpital Al Sabbah Children’s de Juba, situé au cœur même de la zone de conflit, est une vraie ligne de vie où les familles peuvent apporter leurs enfants malades.

La situation en quelques chiffres

  • En raison de l’insécurité, près d’un million d’enfants sont actuellement malnutris au Soudan du Sud.
  • 300.000 d’entre eux souffrent de malnutrition aiguë sévère et risquent de décéder. Gift est l’un d’eux.
  • Près de 60% des Sud-Soudanais ne savent pas où ils trouveront leur prochain repas.
  • Certaines régions du pays sont au bord de la famine, par exemple, lorsque la saison sèche approche.

Les enfants du Soudan du sud ont besoin de votre aide

“Notre travail est complexe. Les mamans sont traumatisées et doivent souvent prendre soin de plusieurs enfants. Elles sont nombreuses à venir ici. Nous ne pouvons et ne voulons refuser personne,” raconte Yama Samson. Elle est experte du département nutrition soutenu par l’UNICEF. C’est le plus grand centre spécialisé dans ce domaine de tout le Soudan du Sud.

 

Lait miracle

Lorsqu’un enfant souffre de malnutrition aiguë sévère, son état peut sensiblement s’améliorer à l’aide d’un traitement relativement simple. Nous suivons Gift pendant son traitement d’attaque qui dure une dizaine de jours. Sous l’œil expert de spécialistes en nutrition soutenus par l’UNICEF, il reçoit du F75 un lait thérapeutique, appelé aussi « lait miracle », jusqu’à ce que ses œdèmes disparaissent.

Gift's twee oma’s vangen hem op als zijn behandeling in het ziekenhuis is beëindigd. Dankzij hun liefdevolle zorg en de nauwe betrokkenheid van de staff van het ziekenhuis komt Gift er snel bovenop.

Les deux grands-mères de Gift s’occupent de leur petit-fils qui vient de terminer son traitement à l’hôpital. Grâce à leur amour et à leurs soins, et à la prévenance du staff médical, Gift a très vite retrouvé le chemin de la guérison.

Pendant que Gift séjourne à l’hôpital, sa maman a accouché d’un autre petit garçon. De retour chez lui, Gift passe sa convalescence entre ses deux grands-mères qui lui prodiguent tout l’amour et les soins nécessaires pour se rétablir.

De l’hôpital à la maison

Na bijna twee weken in het ziekenhuis is het tijd voor Gift om naar huis te gaan. Hij houdt zijn eerste zakje Ready-to-Use Therapeutic Food vast (RUTF of gebruiksklare therapeutische voeding) om thuis verder te herstellen.

Après près de 2 semaines passées à l’hôpital, le temps est venu pour Gift de rentrer à la maison. Dans le sachet qu’il tient à la main, un aliment thérapeutique prêt à l’emploi qui contribuera au prompt rétablissement du jeune garçon.

Après deux semaines de soins intensifs et attentifs à l’hôpital, Gift peut enfin rentrer à la maison et retrouver sa maman. Ses grands-mères Helena et Charity, sont venues le chercher. L’UNICEF leur a fourni tout le matériel nécessaire dont une dose journalière de pâte d’arachides enrichie, sorte d’aliment thérapeutique prêt à l’emploi qui garantira la guérison complète du petit garçon.

“Gift s’est fort bien rétabli. Ses œdèmes ont disparu et nous le ramenons à la maison pour qu’il voie son nouveau petit frère qui n’a que quelques jours,” raconte Helena Moses, sa grand-mère maternelle (à gauche sur la photo).

Gift retrouve sa maman, Tabu, qui vient d’accoucher de son deuxième enfant.

Après lui avoir présenté son nouveau petit-frère, la maman de Gift lui dit à quel point elle est heureuse de le voir à nouveau sourire. Toute la famille est là pour entourer Gift et pour assurer son bonheur.

De retour à la maison, Gift reçoit des mains de son papa l’un de ses premiers sachets d’alimentation thérapeutique. Il suivra ce traitement à la maison sans interruption pendant huit semaines.

L’UNICEF au Soudan du Sud

L’UNICEF coordonne les stocks d’urgence de nourriture et d’aliments thérapeutiques dans tout le Soudan du Sud. Nous travaillons dans des régions particulièrement compliquées en termes d’accès et de sécurité afin d’apporter une aide vitale aux nombreux enfants rendus vulnérables par la crise.

Rien que cette année, l’UNICEF aura procuré une aide alimentaire à plus d’un million d’enfants dont près de 200.000 souffraient de malnutrition aiguë sévère comme Gift. Avec de la nourriture, le lait miracle, les pâtes nutritionnelles thérapeutiques et beaucoup d’amour, un enfant atteint de malnutrition grave peut complètement se rétablir.

“Lorsque je vois un enfant très malade et affaibli arriver à l’hôpital, j’ai l’impression que son cas est désespéré. Mais une fois qu’il a suivi le traitement que nous appliquons, il peut se rétablir en à peine deux ou trois semaines. Cela me donne beaucoup de courage et de motivation. On comprend ainsi que la malnutrition n’est pas fatalement mortelle, qu’on peut lui opposer un traitement qui est efficace. C’est fantastique de voir comment un enfant arrive à survivre à la malnutrition. C’est ce qui me fait avancer tous les jours dans mon travail, ” explique Jessica Wude Mury, nutritionniste pour l’UNICEF au Soudan du Sud pendant qu’elle rend visite à Gift à Al Sabbah.

Comment puis-je aider ?

Un enfant qui souffre de malnutrition aiguë sévère peut se rétablir complètement s’il reçoit un traitement adapté à sa situation. Deux produits simples, innovants mais très efficaces permettent actuellement d’apporter cette solution aux enfants malnutris.

Lait miracle

Le lait thérapeutique est un lait enrichi en poudre à reconstituer, donné en phase initiale aux enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère. Au Soudan du Sud, on l’utilise dans tout le pays lorsque des enfants sont admis en urgence dans des hôpitaux ou des centres de santé en raison de leur état de sous-alimentation. Cette formule gagnante contient des graisses végétales ajoutées, des hydrates de carbone, des vitamines et des minéraux qui vont augmenter considérablement les chances de survie de l’enfant.

 

 

Aliments thérapeutiques prêts à l’emploi

Le Plumpy’Nut, aliment thérapeutique prêt à l’emploi, est une pâte d’arachide enrichie qui va permettre à un enfant souffrant de malnutrition aiguë sévère de se rétablir en peu de temps. Son avantage, il ne doit pas être dissous dans l’eau et peut être consommé directement à sa sortie du sachet.

Les enfants du Soudan du sud ont besoin de votre aide