UNICEF Belgique appelle tous les partis politiques à faire des enfants une priorité

Un nouveau sondage sur les élections révèle que 84% des Belges estime qu'il est important de mettre les enfants au cœur des priorités politiques.

Une écrasante majorité de Belges pense qu’il est important de mettre les enfants au centre des priorités politiques, selon un nouveau sondage réalisé dans le cadre des élections. Ce sondage*, réalisé par le bureau InSites Consulting pour le compte d’UNICEF Belgique, visait à savoir quelle importance les futurs électeurs accordent aux enfants et à leurs droits.

Le sondage a aussi révélé ce qui suit :

  • Plus les gens sont âgés, plus ils se soucient des enfants et de leurs droits.
  • Les femmes sont un peu plus attachées à défendre les droits des enfants.
  • Les francophones accordent un peu plus d’importance aux enjeux liés aux enfants que les flamands.

Les enfants doivent avoir une voix

Votez pour les droits de l'enfant © UNICEF Belgique
Votez pour les droits de l’enfant © UNICEF Belgique

UNICEF Belgique demande instamment à tous les candidats et présidents des partis de mettre les enfants au centre des priorités politiques et de lutter contre les violations des droits de l’enfant en Belgique et dans le monde. Les enfants représentent près d’un quart de la population de la Belgique et un tiers de la population mondiale, mais leurs voix sont rarement entendues en politique, en particulier pendant des élections.

Dans le monde et en Belgique, les enfants affichent des taux de pauvreté alarmants, ce qui nous permet de dire que les responsables politiques ne leur accordent pas suffisamment d’importance. Compte tenu de l’impact de la crise économique mondiale sur les enfants, il est essentiel d’en faire un enjeu politique prioritaire. D’autant plus important que nous fêterons cette année le 25e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant.

Le manifeste d’UNICEF Belgique

Notre manifeste souligne les 6 principales mesures à mettre en œuvre d’urgence pour améliorer le bien-être des enfants et combler les écarts dont souffrent les enfants les plus vulnérables. Ce manifeste a été envoyé à tous les partis politiques.

Les priorités qu’il contient concernent les droits de l’enfant en général, la coopération au développement et les enfants dans la solidarité internationale, l’impact de la crise sur les enfants, la pauvreté infantile et l’éducation de qualité pour tous.

Les réponses des partis politiques

Tous les partis actuellement représentés dans les différents Parlements ont répondu officiellement qu’ils accorderaient une attention particulière aux enfants.

Les enfants doivent être une priorité

UNICEF Belgique demande aujourd’hui aux Belges et aux partis politiques de faire des enfants une priorité lors des élections du 25 mai 2014.

Yves Willemot, Directeur d’UNICEF Belgique, souligne:

« En 25 ans, des progrès immenses ont été accomplis pour les enfants. Mais la situation actuelle nous laisse penser qu’il est urgent d’agir pour qu’aucun enfant ne soit exclu ou oublié. Nous sommes heureux qu’une grande majorité des Belges se soucie des enfants dans notre pays et dans le monde. Il faut donc que les partis accordent une plus grande attention aux besoins de ces enfants dans le cadre de ces élections mais surtout au-delà de celles-ci, afin que les promesses faites soient véritablement mises en œuvre ».

UNICEF Belgique rencontrera les partis politiques après les élections afin de maintenir une attention constante pour les enfants.

La Convention internationale des droits de l’enfant fêtera cette année ses 25 ans. A cette occasion, UNICEF Belgique veut souligner le fait qu’il reste du travail à accomplir. Partout dans le monde – et également en Belgique – des droits fondamentaux des enfants sont quotidiennement bafoués.

C’est pourquoi nous vous demandons de donner votre voix, afin que chaque enfant puisse bénéficier de ses droits.
Je donne ma voix pour les droits de l’enfant
Plus d’infos sur notre campagne Ma voix pour les Enfants

Pour plus d’informations, contactez Maud Dominicy et Gaëlle Buysschaert

* Cette analyse est le résultat d’un sondage réalisé par InSites Consulting pour le compte d’UNICEF Belgique auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 belges âgés de plus de 15 ans. Il a eu lieu au mois d’avril 2014 et sa marge d’erreur est estimée à 3 %. Une différenciation détaillée a été réalisée selon l’âge, le sexe, la situation familiale, le lieu de résidence, le niveau d’étude et le revenu.