UNICEF lance un appel aux dons de 122 millions de dollars.

Cyclone Idai : plus d’1,5 million d’enfants ont besoin d’une aide urgente

Environ 3 millions de personnes, dont plus de la moitié sont des enfants, ont besoin d’une aide humanitaire urgente dans tout le Malawi, au Mozambique et au Zimbabwe à la suite du cyclone Idai – la pire catastrophe qui ait frappé l’Afrique australe depuis au moins deux décennies. Aujourd’hui, UNICEF lance un appel de 122 millions de dollars US, pour déployer sa réponse humanitaire pour les neuf prochains mois, en faveur des enfants et des familles dévastés par la tempête et ses conséquences dans les trois pays touchés.

« Les dégâts causés par le cyclone Idai s’avèrent de plus en plus considérables de jour en jour », a déclaré la directrice générale de l’UNICEF, Henrietta Fore, lors d’une visite à Beira, ville ravagée par la tempête, au Mozambique, la semaine dernière. « La vie de millions d’enfants et de familles est en danger et il est urgent de mettre en place une réponse humanitaire rapide et efficace dans les trois pays. »

On s’attend à ce que la situation sur le terrain s’aggrave avant qu’elle ne puisse s’améliorer, avant que d’autres zones touchées par le cyclone deviennent accessibles. De plus, il reste très peu de temps pour contenir la propagation de maladies opportunistes. Les conditions actuelles – eaux stagnantes, manque d’hygiène, corps en décomposition, surpeuplement dans des abris temporaires – peuvent facilement entraîner des épidémies de diarrhée, de paludisme et de choléra, auxquelles les enfants sont particulièrement vulnérables.

UNICEF est également profondément préoccupé par la sécurité et le bien-être des femmes et des enfants entassés dans des abris temporaires et exposés au risque de violence et de maltraitance, ainsi que des enfants orphelins ou séparés de leur famille à cause de la tempête.

Au Mozambique, pays le plus touché, 1,85 million de personnes, dont 1 million d’enfants ont un besoin urgent d’assistance. À Beira, les infrastructures sont très endommagées et il y a de fortes inondations dans les zones urbaines, car l’eau ne peut s’écouler. Les eaux de crue ont endommagé les cultures justes avant la saison des récoltes et près de 50 % de la production agricole annuelle du Mozambique a été détruite.

Au Malawi, plus de 869 000 personnes, dont 443 000 enfants, ont été touchées et plus de 85 000 personnes ont été déplacées.

Au Zimbabwe, plus de 270 000 personnes ont été touchées, dont la moitié sont des enfants.

UNICEF intensifie son action en faveur des enfants et des familles touchés dans chacun des trois pays, s’efforçant d’élargir l’accès aux services de santé, à l’eau, à l’assainissement, à l’hygiène et à l’éducation. L’agence pour les enfants et ses partenaires s’attachent également à prévenir un pic de malnutrition, à identifier les enfants orphelins ou séparés de leur famille et à les ramener à l’école.

Les fonds nécessaires à l’aide d’urgence sont actuellement estimés à 122 millions de dollars.
Les dons visant à soutenir les actions de l’UNICEF au Mozambique, Zimbabwe et au Malawi peuvent être effectués via www.unicef.be/don