La vaccination : l’un des moyens les plus efficaces pour protéger les enfants

Dans le monde entier, près d’1 enfant sur 6 n’a pas accès aux vaccins et on estime que 1,5 million d’enfants meurent chaque année de maladies contre lesquelles ils auraient pu être immunisés. Partout dans le monde des agents de santé de l’UNICEF rejoignent des régions isolées pour qu’un maximum d’enfants aient accès à la vaccination.

Une équipe UNICEF de sensibilisation à la vaccination part à la rencontre des habitants de la province d’Équateur en République démocratique du Congo. Ils quittent la ville de Boende dans la province d’Équateur en République démocratique du Congo et se dirigent vers les zones rurales du côté de Wema, 110 km à l’est. La voiture roule  lentement pour que les habitants puissent aborder les agents et discuter avec eux. Le voyage est l’occasion de recueillir des témoignages.

Rachel Botaka Bolingo Vaccination
Rachel Botaka Bolingo, 10 ans. UNICEF RDC 2014

Rachel Botaka Bolingo, 10 ans, connaît bien l’UNICEF, qui distribue régulièrement des cahiers dans son école.

« J’ai deux petits frères de 4 et 2 ans, et j’ai dit à maman de les emmener au centre de santé pour les vacciner contre les microbes et le tétanos ».

Le tétanos est une maladie infectieuse aiguë, très douloureuse et potentiellement mortelle. À l’échelle mondiale, le tétanos tue environ 49.000 nouveau-nés par an, presque tous dans les pays en développement comme la République démocratique du Congo. Pourtant un vaccin existe !

Semaine mondiale de la vaccination : combler l’écart

Plus loin sur sa route, l’équipe rencontre Maman Pélagie Mposo, 30 ans et mère de deux petites filles.

Vaccination Maman Pélagie Mposo
Maman Pélagie Mposo, 30 ans, tient l’une de ses filles dans ses bras. UNICEF RDC 2014

« Les vaccins protègent les enfants contre les maladies comme la rougeole, la poliomyélite et le tétanos… C’est pour cela que mes filles ne manquent pas une séance de vaccination et que je me suis engagée à faire la promotion de la vaccination auprès de mes voisines ».

Ses paroles renforcent l’enthousiasme de l’équipe qui a encore un long chemin à parcourir. Partout dans le monde des agents de santé de l’UNICEF rejoignent des régions isolées pour qu’un maximum d’enfants aient accès à la vaccination.

Pourtant la vaccination totale n’est jamais atteinte. Les enfants les plus pauvres et les plus marginalisés sont constamment privés de ces soins bien qu’ils soient ceux qui en aient le plus besoin. Dans les pays à faible et moyen revenu, les enfants marginalisés courent un risque deux fois plus élevé que les autres de mourir avant 5 ans.

En RDC, 15 zones de santé ont rapporté des épidémies de rougeole l’an passé. Alors qu’un vaccin existe !

À Boka, la foule s’amasse autour de la voiture de l’équipe, ravie de cette attention. Parmi les gens qui viennent à la rencontre des agents de l’UNICEF, Jean Bosenga, le relai en charge de la promotion de la vaccination auprès de la communauté.

Jean Bosenga Vaccination UNICEF
Jean Bosenga, le relais communautaire, entouré d’enfants. UNICEF RDC 2014

« Toutes les femmes sont prêtes à recevoir les vaccins. Elles sont mobilisées à côté du relais pour la vaccination contre le tétanos à 2 km du centre de santé ».

Jean Bosenga a perdu deux de ses enfants emportés par la rougeole il y a sept ans. Depuis, il est devenu volontaire pour aider l’UNICEF à convaincre tous les parents de vacciner leurs enfants.

La rougeole, un virus très contagieux, touche plus de 20 millions de gens chaque année alors qu’un vaccin sûr et performant existe depuis 50 ans. La rougeole est potentiellement mortelle, particulièrement dans certaines régions d’Afrique et d’Asie où les enfants sont atteints de malnutrition et manquent d’accès aux soins médicaux.

Sophie Elingisa Vaccination UNICEF
Sophie Elingisa est un autre visage de l’engagement pour la vaccination. Quand la voiture s’arrête, cette grand-mère est en pleine séance de danse. Elle s’est donnée pour mission de convaincre les femmes enceintes de se faire vacciner et devacciner leurs nouveau-nés. UNICEF RDC 2014

 La Semaine de la vaccination rappelle l’importance des vaccins pour tous les enfants

La vaccination est l’une des façons les plus efficaces de porter secours aux enfants. Chaque année elle sauve 2 à 3 millions d’enfants de maladies infantiles mortelles comme la rougeole, le tétanos ou la pneumonie. Grâce aux progrès de la vaccination, le monde n’a jamais été aussi près d’éradiquer la polio.

Indonesie Vaccination
Il y a toujours beaucoup de travail pour assurer une vaccination à chaque enfant d’Indonésie. UNICEF/PFPG2015-2610/Syzdlik Indonésie 2015.

L’UNICEF veut mettre fin à des morts évitables et promeut une vaccination pour tous les enfants. Augmenter l’utilisation de vaccins existants dans les 72 pays les plus pauvres pourrait sauver 6,4 millions de vies dans les 10 années à venir.

Tous les enfants, peu importe d’où ils viennent, ont le droit de vivre et d’accomplir leurs rêves.

Soutenez l’UNICEF pour que chaque enfant ait la chance d’avoir un futur en bonne santé !

Restez informé de nos activités en Belgique et dans le monde