Mots-clés

Yémen: 1 enfant sur 3 souffre de malnutrition

Le Yémen est l’un des quatre pays soutenus par l’action ‘Famine 12-12’ du Consortium belge pour des Situations d’Urgence. Dans ce pays, en guerre depuis deux ans, la résilience des familles est testée jusqu’au bout. Le pays le plus pauvre du Moyen-Orient s’enfonce tous les jours un peu plus dans cette crise humanitaire où plus de 2 millions d’enfants souffrent de malnutrition aiguë.

©UNICEF/Dia Al-Adimi
©UNICEF/Dia Al-Adimi

Le nombre de personnes se trouvant dans une situation de vulnérabilité extrême est particulièrement élevé. Les mécanismes de survie des familles au Yémen ont atteint leurs limites. Un yéménite sur deux doit survivre avec moins de deux dollars par jour. Environ 80% des familles ont des dettes ou empruntent de l’argent pour pouvoir nourrir leurs enfants. Les familles mangent beaucoup moins, optent pour des aliments bon marché ou sautent des repas.

Ce sont les enfants qui en paient le prix fort

©UNICEF/Omar Alobidy
©UNICEF/Omar Alobidy

Un enfant souffrant de malnutrition aiguë est examiné par un médecin. Photo: 
Bani Al-Harith, Sana’a, Yemen. Fotograaf: Omar Alobidy

Après deux ans de guerre, pauvreté, faim et maladie mettent à mal les enfants. Ils ont faim et ont besoin de plus en plus d’aide de toute urgence.

©UNICEF/Rajat Madhok
©UNICEF/Rajat Madhok
  • Près d’un demi-million d’enfants souffre de malnutrition aiguë sévère, une augmentation de 200% depuis 2014. Cette forme de malnutrition est potentiellement mortelle. Elle peut causer des infections et d’autres complications, augmentant encore le risque de décès.
  • La moitié des enfants yéménites de moins de cinq ans ont un poids inférieur à la normale ; ils ont également un retard de croissance.
  • En raison de l’effondrement du système de santé, un enfant y meurt toutes les 10 minutes de maladies qui seraient évitées en temps de paix.
  • Près de 10 millions d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence.
  • Des enfants sont recrutés pour combattre, parfois dès l’âge de 8 ans.
  • Le mariage d’enfants est en hausse. Plus de deux tiers des filles sont mariées avant d’avoir 18 ans. Elles étaient près de la moitié avant que la crise éclate.
  • Plus de 2 millions d’enfants ne sont pas scolarisés, dont au moins 350.000 directement en raison du conflit.

Impact on children

L’UNICEF en action

©UNICEF/Magd Farid
©UNICEF/Magd Farid

L’UNICEF continue de travailler chaque jour pour protéger les enfants confrontés à cette crise humanitaire. Malgré la violence, l’UNICEF et ses partenaires sont actifs dans les 22 provinces du pays pour venir en aide à chaque enfant vulnérable.

©UNICEF/Moohi Al-Zikri
©UNICEF/Moohi Al-Zikri
  • Depuis janvier 2016, malgré l’incertitude, l’UNICEF a traité 237.000 enfants de moins de cinq ans qui souffrent de malnutrition sévère aiguë.
  • Plus de 2 millions d’enfants ont été examinés pour dépister la malnutrition.
  • Plus de 4.8 millions d’enfants ont été vaccinés contre la polio.
  • Environ 3.1 millions de personnes ont eu accès à l’eau potable grâce à la construction ou la réhabilitation de systèmes d’eau.
  • 000 personnes ont reçu des kits d’hygiène.
  • Près de 1.7 million d’enfants ont pu aller à l’école grâce au soutien de l’UNICEF dans des espaces d’apprentissage temporaires.
  • 1 million de personnes ont reçu une éducation aux risques liés aux mines terrestres.
  • Plus de 487.000 enfants ont bénéficié de soutien psychosocial dans des ‘Espaces Amis des Enfants’.

Aidez les enfants qui souffrent de la famine au Yémen

©UNICEF/Abdo Al-Kareem
©UNICEF/Abdo Al-Kareem

Un enfant déplacé à Mocha, Yémen. Photo: Abdo Al-Kareem

Jusqu’à présent, l’UNICEF n’a reçu que 50% des fonds nécessaires pour 2017. Si les ressources nécessaires ne sont pas réunies, le stock de fournitures qui sauveront des vies s’épuisera fin juin 2017.

C’est pour cela que l’UNICEF a besoin de votre soutien. Votre don peut sauver des vies.

Aidez les enfants qui souffrent de la famine
Lisez le rapport ‘Yemen 2 Years – children falling through the cracks’